Temps de lecture estimé : 1 minute

Revenu minimum décent pour certain·es, « trappe à pauvreté » pour d’autres. Le revenu de solidarité active (RSA) ne cesse de diviser. Et à deux semaines de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron a relancé le débat, puisque le chef de l’État défend l’idée d’un RSA versé, si et seulement si, ses bénéficiaires comptent un minimum d’activité par semaine (entre 15 et 20 heures). On a souhaité vous poser la question.

Résultats - Selon vous, faut-il conditionner le revenu de solidarité active (RSA) à un seuil minimum d'activité ?

Oui (67 %)
Non (33 %)
Loading ... Loading ...

À retrouver, l’essentiel du programme économique des candidat·es à l’élection présidentielle, dans le n°87 d’EcoRéseau Business, actuellement en kiosque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.