La Tourangelle, l’incroyable frenchie qui séduit l’Amérique

Temps de lecture estimé : 2 minutes

La Tourangelle
Matthieu Kohlmeyer (crédits: La Tourangelle)

Qui ? La Tourangelle

Quoi ? Une huilerie bien française qui réalise pourtant l’essentiel de son chiffre d’affaires outre-Atlantique…

Imaginez une entreprise familiale, indépendante, implantée au cœur de la Touraine. Une image très « journal de 13 heures » façon Pernaut. Maintenant, imaginez cette même entreprise ayant un second pilier en Californie, près de la Silicon Valley ! De quoi donner le tournis, n’est-ce pas… Eh bien cette entreprise, elle existe ! C’est La Tourangelle, huilerie haut de gamme qui prospère absolument sur le marché états-unien. Huile de noix, huile d’olive : l’entreprise maîtrise. Matthieu Kohlmeyer, CEO de cette boîte autrefois familiale et très localisée dans la région de Saumur, est à l’origine de ce développement transocéanique. Il fallait y penser, y croire : l’intrépide a osé transposer l’entreprise des rivages de la Loire aux côtes lointaines du Pacifique. Et lui offrir une double identité.

Racines doubles entre Touraine et Californie

Notons que La Tourangelle est un groupe familial performant, gagnant à l’export. Bonne nouvelle pour la France, qui compte trop peu d’initiatives de ce genre. La famille Kohlmeyer rachetait récemment les dernières parts du capital de La Tourangelle encore possédées par BNP Paribas, reprenant ainsi le contrôle à 100 % de son petit bijou.

Mieux encore : les 10 millions d’euros d’investissements récemment impulsés dans le site historique de Saumur… Et vous avez dit crise ? La belle entreprise l’ignore assurément depuis sa création, sous le Second Empire, en 1867.

Désormais, La Tourangelle fait rayonner la France à l’international. Kohlmeyer, qui vit aujourd’hui en Californie, a l’avantage d’avoir l’esprit dénué de tout sentiment d’impossible. Son projet, il y a cru pour tout un continent. Ainsi, à la mode « nouveau monde », le brave débrouillard s’est construit tout seul. Ce « self-made man » réalise aujourd’hui un CA d’environ 75 millions d’euros (80 % outre-Atlantique et 20 % en France). Avec plus de 70 huiles proposées, il est le sixième nom du secteur américain, avec une volonté « mieux-disante » sur le plan durable et qualitatif. Les Américains raffolent de ce produit à l’allure tellement frenchie. La Tourangelle prouve à l’envi que la France peut reprendre du poil de la bête sur le dossier du commerce extérieur…

Un pari écologique gagnant

En France, Monoprix commercialise déjà la belle marque. La Tourangelle se targue de défendre un art de vivre, évidemment, mais également une agriculture respectueuse, régénératrice. Ce mode de production consiste à épargner davantage les sols, afin de leur permettre de se régénérer, à rebours d’une agriculture beaucoup plus utilitariste et donc néfaste.

Ces bidons d’huile (qui ne sont à coup sûr pas de moteur) incarnent la belle simplicité du goût, finalement très française. Mais au-delà des huiles, citons aussi la mayonnaise, la béarnaise ou encore la sauve poivre – toutes très goûteuses. Des coffrets proposés à la vente constitueront une bien belle idée cadeau…

La Tourangelle
(Crédits : La Tourangelle)

Cerise sur le gâteau : l’entreprise s’engage. Avec la Fondation La Tourangelle, Matthieu Kohlmeyer entend faire grandir la future génération, grâce à l’initiative « Yolo Farm to Fork » (Tu n’as qu’une vie de la ferme à l’assiette) qui construit des « jardins comestibles » afin d’initier les enfants à l’alimentation saine et locale.

Envie de gagner, engagement citoyen, proximité(s) et présence internationale : La Tourangelle a tout de l’OENI (objet entrepreneurial non identifié). Cette double approche à la fois enracinée et protéiforme peut-elle incarner un nouveau modèle, lequel gagnerait à se généraliser ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.