Vite compris le 19 juin

Temps de lecture estimé : 2 minutes

keolisKeolis rafle la mise : le Grand Paris Express en poche • L’opérateur de transports publics Keolis a été désigné mardi par Ile-de-France Mobilités (IDFM) pour exploiter la future ligne 18 du Grand Paris Express. Cette ligne de 33 km, reliant Versailles à l’aéroport d’Orly, sera mise en service progressivement entre 2026 et 2030. Après les lignes 16 et 17, Keolis ajoute une nouvelle victoire à son palmarès, avec une ligne qui devrait transporter 28 millions de voyageurs annuels. L’ouverture se fera en trois étapes : fin 2026 entre Massy-Palaiseau et Christ-de-Saclay, fin 2027 jusqu’à Orly, et fin 2030 jusqu’à Versailles-Chantier. Cette ligne desservira dix gares et fonctionnera de 5 h à 1 h 15, avec une extension jusqu’à 2 h 15 les week-ends. Ainsi, seul le tronçon sud de la ligne 15, prévu pour fin 2025, échappe à Keolis, étant attribué à RATP Dev.

keolisBleu, blanc, carton : les Bleus explosent l’audimat • L’équipe de France a captivé plus de 11 millions de téléspectateurs pour son premier match de l’Euro 2024 contre l’Autriche (1-0) diffusé lundi soir sur TF1, selon Médiamétrie. En moyenne, 11,25 millions de personnes ont suivi la rencontre, représentant 47,6 % des parts d’audience, loin devant les autres chaînes. Il s’agit de la meilleure audience de l’année en France. En comparaison, le premier match des Bleus à l’Euro 2021 contre l’Allemagne avait attiré 15,1 millions de téléspectateurs sur M6. A titre d’exemple, lundi soir, France 2 n’a réuni que 2,4 millions de spectateurs pour le feuilleton « Candice Renoir ». Le prochain match des Bleus, face aux Pays-Bas, se jouera vendredi à 21 heures à Leipzig et sera diffusé sur M6 et beIN SPORTS.

keolis conflitRecord de mortalités civiles : les conflits ne prennent pas de vacances • Le nombre de civils tués dans les conflits a grimpé de 72 % en 2023, a annoncé Volker Türk, haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, lors de la 56e session du Conseil des droits de l’homme. Les enfants sont les principales victimes, leur nombre ayant triplé cette année. Ainsi, Volker Türk a exprimé sa douleur face à l’intensification des conflits depuis mars, appelant la communauté internationale à œuvrer pour la paix. Notons d’ailleurs que la situation s’est aggravée par le changement climatique, alourdissant davantage le fardeau des organisations humanitaires, dont les financements ne couvrent que 16,1 % des besoins estimés à 40,8 milliards de dollars. Pendant ce temps, les dépenses militaires mondiales ont atteint 2 500 milliards de dollars, marquant une hausse de 6,8 % par rapport à 2022.

HavasHavas mise sur l’IA pour briller en Bourse • Le groupe Havas a annoncé mardi un investissement de 400 millions d’euros sur quatre ans dans l’intelligence artificielle et les données, dans le cadre de son plan stratégique visant une entrée en Bourse entre fin 2024 et début 2025. « Ce plan ouvre un nouveau chapitre pour Havas, » a déclaré Yannick Bolloré, son PDG, au Figaro. Le plan de Havas inclut également le lancement d’un « système d’exploitation » unique pour ses 23 000 employés, intégrant IA et données pour optimiser les campagnes publicitaires. En janvier, Publicis, concurrent direct, avait quant à lui annoncé un investissement de 300 millions d’euros sur trois ans dans l’IA. A titre informatif : en 2023, Havas a enregistré une progression de 3,9 % de son chiffre d’affaires, atteignant 2,9 milliards d’euros, et a réalisé quatre acquisitions en France, au Royaume-Uni et au Moyen-Orient.

carburantCarburants : baisse… mais pas assez pour les élections • Les prix des carburants à la pompe ont diminué presque continuellement depuis avril, mais restent un sujet brûlant dans la campagne des législatives anticipées. La semaine dernière, l’essence sans plomb 95 était à 1,84 euro le litre en moyenne. Elle était donc en baisse de 3 centimes par rapport à la semaine précédente. Le super sans plomb 95-E10 a quant à lui chuté à 1,80 euro (-7 centimes). Cependant, le gazole a remonté de 9 centimes à 1,68 euro. Ces baisses reflètent la diminution des prix du baril de pétrole. Malgré cette tendance, les prix ne sont pas revenus à leur niveau d’avant la crise énergétique. Les carburants demeurent donc un enjeu majeur des législatives, avec des propositions diverses pour réduire la TVA ou bloquer les prix, mais sans pour autant un consensus sur leur faisabilité.

crédits : shutterstock

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.