Temps de lecture estimé : 1 minute

Doit-on renoncer à quelques rituels pour un impératif écologique ? Ce jeudi 14 juillet, jour de fête nationale, peut-être irez-vous contempler les traditionnels feux d’artifice… pour passer un moment festif et convivial. Bref, en vue de vous amuser, tout simplement. Problème, ces feux d’artifice sont polluants. « On trouve des particules fines métalliques qui confèrent leurs couleurs éclatantes aux feux d’artifice. Le bleu provient par exemple du cuivre, le rouge du strontium ou du lithium, et le vert vif ou le blanc du baryum […] Lors de son explosion, la bombe libère des millions de particules fines dans l’atmosphère qui génèrent une importante pollution, bien plus élevée que celle due à la circulation automobile. En 2012, Airparif a analysé la concentration des particules fines dans l’air suite au spectacle dans la capitale et a observé une augmentation de plus de 3 000 % dans la zone de tir », lit-on sur le site de Futura-Sciences. Faut-il se passer de ce spectacle ? Nous vous posons la question.

Résultats - Particules fines, risques d'incendies, dangers pour la faune… Les feux d'artifice du 14 juillet sont-ils encore conciliables avec l'impératif écologique ?

Non (52 %)
Oui (48 %)
Loading ... Loading ...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.