Vite compris le 18 janvier

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Croissance chinoise Croissance chinoise :  la nouvelle norme • La Chine a enregistré en 2023 sa croissance la plus faible depuis trois décennies (excluant la période de la Covid). Malgré la levée des restrictions sanitaires en fin d’année 2022, l’élan économique a perdu de sa vigueur face à des défis multiples. En raison d’une confiance en berne chez les ménages et l’entrave des entreprises à la consommation, une crise immobilière inédite gagne du terrain. Aussi, un chômage élevé chez les jeunes et le ralentissement de l’économie mondiale n’arrangent pas la situation. Malgré un PIB en hausse de 5,2 % sur un an, cette performance reste ironiquement la plus faible depuis 1990, (hors pandémie).

MacronMacron en prime-time devant 8,7 millions de téléspectateurs • La conférence de presse tant attendue du président Emmanuel Macron a attiré, mardi 16 janvier, plus de 8,7 millions de téléspectateurs sur huit chaînes différentes. On décompte 4,1 millions d’audience sur TF1 et 3,2 millions sur France 2. Diffusée de 20h15 à 22h35, elle a réalisé une part d’audience de 41,6 %. Bien que moins suivie par rapport aux allocutions exceptionnelles du président, elle a tout de même suscité l’intérêt du public. Enfin, cette conférence rappelle celle d’avril 2019, suivie par plus de 8,5 millions de personnes sur six chaînes différentes.

millionsRéforme budgétaire de l’UE : un sprint qui fait sourciller • Les eurodéputés ont été appelés, ce 17 janvier, à approuver en toute hâte le lancement de négociations avec les États membres. Le but était ainsi de finaliser la réforme des règles budgétaires de l’UE, avant les élections européennes de juin. Les ministres des Finances des Vingt-Sept ont eu du mal à dégager une position commune. Celle-ci vise à rétablir les finances publiques tout en préservant les investissements dans la transition verte et la défense post-invasion de l’Ukraine. C’est ainsi un compromis fragile, obtenu après plus de deux ans de débats. Un accord politique prévu en février ainsi qu’une mise en œuvre dès 2025, avant les élections européennes, sont espérés.

Les nappes phréatiques françaises se laissent arroser • La situation des nappes phréatiques en France métropolitaine s’améliore avec plus de la moitié d’entre-elles au-dessus des normales en décembre, selon le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM). Avec 56 % des niveaux qui ont dépassé les normales mensuelles et une amélioration par rapport à novembre, le bureau public se montre optimiste quant à la recharge hivernale. Cependant, 36 % des nappes restent en-dessous des normales. Notons tout de même que malgré cette amélioration, le BRGM exprime son inquiétude à propos du pourtour méditerranéen. Il souligne ainsi les défis dans le rétablissement des nappes, en particulier dans le Roussillon. Après une année de sécheresse historique dans les Pyrénées-Orientales, la vigilance persiste, malgré les pluies récentes.

Commerce mondial : cap en eaux troubles • L’OMC, sous la direction de Ngozi Okonjo-Iweala, annonce des perspectives moroses pour le commerce mondial. En effet, les tensions géopolitiques croissantes, les perturbations sur des voies maritimes cruciales comme la mer Rouge, le canal de Suez et le canal de Panama suscitent des inquiétudes. Pourtant, après avoir révisé drastiquement à la baisse les prévisions pour 2023, la secrétaire générale avait anticipé un rebond à 3,3 % cette année. Cependant, elle admet désormais une performance encore plus faible et cite une croissance mondiale décevante, particulièrement en Europe, menacée à coups de pressions inflationnistes. Enfin, les banques centrales, pour la première fois, manifestent un grand intérêt pour les développements commerciaux, ce qui souligne ainsi l’impact potentiel sur les taux d’intérêt.

Crédits : shutterstock

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.