énergies
crédit : shuttertock

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), l’année dernière a vu une augmentation record de 50 % dans l’adoption des énergies renouvelables par rapport à 2022, atteignant 507 gigawatts (GW) de capacité installée.

Cette avancée, qualifiée de « bond énorme, historique » par le directeur de l’AIE, Fatih Birol, équivaut à l’équipement combiné de l’Allemagne, de la France et de l’Espagne. Le solaire photovoltaïque a ainsi représenté les trois quarts de ces nouvelles installations, ce qui met alors en exergue une tendance marquée vers cette source d’énergie propre. 

La Chine, elle, a continué de jouer un rôle moteur, en contribuant à 60 % des nouvelles infrastructures. Et ce notamment avec une augmentation impressionnante de 66 % dans l’énergie éolienne au cours de l’année écoulée. Cependant, d’autres régions telles que l’Europe, les États-Unis, le Brésil, l’Inde, l’Asie du Sud-Est et le Moyen-Orient ont également enregistré des niveaux sans précédent.

L’AIE prévoit dès lors, une croissance encore plus marquée au cours des cinq prochaines années. Elle qualifie cette perspective de « plus forte croissance » en trois décennies. D’autre part, bien que ces avancées soient encourageantes, l’AIE souligne que des mesures supplémentaires sont nécessaires pour atteindre l’objectif fixé lors de la COP28, à savoir tripler la capacité mondiale d’énergies renouvelables d’ici à 2030.

Toujours plus de financements

Malgré la croissance rapide, l’AIE souligne le besoin de financements supplémentaires pour les pays émergents et en développement. Fatih Birol indique même que, selon les conditions de marché actuelles, la capacité mondiale pourrait seulement être multipliée par 2,5 d’ici à 2030, ce qui est encore insuffisant pour atteindre l’objectif de la COP28.

De leur côté, l’éolien terrestre et le photovoltaïque sont devenus plus abordables que les nouvelles centrales à combustibles fossiles dans de nombreuses régions, et moins coûteux que les centrales déjà en place dans la plupart des pays, souligne l’AIE. C’est d’ailleurs la baisse des prix des modules photovoltaïques l’année dernière, en diminution d’environ 50 %, qui contribue à cette compétitivité accrue.

Cependant, l’industrie éolienne en Europe fait face à différents défis, tels qu’une hausse des coûts de production, des taux d’intérêt élevés et des procédures d’obtention de permis prolongées. Face à ces obstacles, de nombreux pays ajustent alors leurs appels d’offres pour s’adapter à cette réalité.

La responsabilité des États

L’AIE appelle donc à des actions spécifiques, et souligne la nécessité pour les pays riches et émergents d’accélérer leurs politiques nationales. Le but requis est d’investir dans la modernisation des réseaux et de réduire les délais administratifs. Pour les autres pays, l’accès à des financements et la mise en place de cadres de régulation solides seront cruciaux. Les experts soulignent que bien que le triplement des énergies renouvelables soit réalisable, des efforts accrus sont nécessaires pour répondre aux défis climatiques. Les progrès en matière d’efficacité énergétique s’ajoutent à cette dynamique positive. 

Pour Dean Cooper du WWF, bien que la croissance des énergies renouvelables soit rapide, elle n’est pas encore suffisante. Il encourage ceux qui souhaitent une planète durable à exercer une pression accrue sur leurs gouvernements afin de passer de la parole à l’action. 

L’important désormais est de suivre les progrès et actions concrètes des gouvernements après la signature de l’accord de la COP28 par plus de 200 pays. L’AIE s’engage donc à informer le public des avancées réalisées. Une vigilance continue semble nécessaire pour atteindre les objectifs cruciaux en matière d’énergies renouvelables…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.