Poietis “bio-imprime” de la peau

Temps de lecture estimé : 1 minute

Start-up de Pessac, près de Bordeaux, Poietis emploie 28 salariés qui conçoivent une méthode de bio-impression de tissus pour les implants. On imagine bien les progrès dans le domaine de la médecine régénératrice ou des greffons. Poietis vient de lever 5 millions d’euros pour industrialiser sa technologie. En 2021, on espère voir les premiers tissus “bio-imprimés” implantés chez des patients. Pour le moment, Poietis “bio-imprime” de la peau, mais souhaite également produire d’autres tissus afin d’aider à la régénération d’autres organes. La bio-impression laser de tissus vivants n’est plus un mythe. L’humain pourra être réparé par des tissus naturels produits par des machines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.