AirFrance

VivaTech, la France au cœur de l’inno

Preuve de l’intérêt croissant pour les nouvelles technologies, VivaTech a carrément phagocyté un second hall (le Pavillon 2.2) pour le dédier au networking et aux opportunités d’affaires. Il héberge un business center et des lounges, des espaces dédiés au recrutement…

Hôtellerie : le grand ménage

La profonde mutation que connaît le secteur de l’hôtellerie s’étend au recrutement des collaborateurs. Naguère, les établissements les plus prestigieux accueillaient en leur sein uniquement des cadres au solide bagage académique.

Pas touche à ma micro-entreprise

Sous le mandat d’Emmanuel Macron, le régime de la micro-entreprise semble voir sa cote remonter.

GAFA mode d’emploi

«À mi-chemin entre la réflexion de fond et le livre pratique », dixit l’éditeur du livre. On ne peut plus vrai. L’ouvrage que vous découvrez en avant-première plonge dans les secrets de fabrication des GAFA – Google, Apple, Facebook, Amazon – et autres NATU – Netflix, Airbnb, Tesla, Uber –américains, dit un mot du mode étatiquement piloté des BATX – Baidu, Alibaba,Tencent, Xiaomi – chinois puis analyse les causes profondes, culturelles qui veuillent que l’Europe, incapable de constituer un marché unique, se donne au surplus tous les moyens de ne pas susciter de licornes (start-up valorisées à plus d’un milliard de dollars), a fortiori de titans (entreprises de plus de 50 milliards de dollars).

Osons les organisations bio-inspirées !

Certes, Léonard de Vinci étudiait déjà les organismes afin de développer de nouvelles technologies. Mais Janine Benyus, biologiste américaine auteure d’un ouvrage de référence en la matière, a relancé l’approche dans les années 1990. Les ingénieurs japonais se sont servis du bec du martin-pêcheur ‒ à la pénétration dans l’eau exceptionnelle ‒ pour profiler le TGV nippon, réduire sa consommation énergétique et ses nuisances sonores.

L’intelligence artificielle, de « simples » technologies logicielles

De la chaîne de production à la relation client en passant par les ressources humaines et la logistique, l’IA apparaît comme un formidable levier d’optimisation. Sa mise en œuvre soulève toutefois encore incompréhension et méconnaissance chez nombre de dirigeants. On décrypte…

Un entretien avec Thomas Houy, l’expert qui dérange

Le demi-tour numérique . Non, pas d’acrobatie de typographie, mais le respect du clin d’œil du titre du tout récent livre de Thomas Houy, maître de conférences en management à Telecom Paris Tech. Ce demi-tour s’annonce acrobatique : pour les entreprises, le numérique, incontournable, exige un retournement des manières de penser, de concevoir, de produire et de livrer les innovations. Entretien renversant.

Comment « faire parler » l’affichage urbain numérisé…

Un mot sur l’afficheur affiché : Philippe Baudillon, 63 ans, « affiche », comment le dire autrement, un parcours étonnant : cet énarque d’abord dix ans diplomate aux Affaires étrangères, membre de cabinets ministériels ‒ Balladur, Chirac… ‒, se pose alors la question de son avenir. Ses parrains/marraines en politique, Charles Pasqua et Simone Weil, lui dépeignent une administration nationale française « bientôt challengée par l’Europe », par le changement d’échelle à l’aune des territoires, d’où « une pression très forte sur ladite administration, période pas fantastiquement amusante pour moi à 30 ans ».

Pas de vacances pour les start-up françaises du tourisme

La France reste le premier pays d’accueil touristique au monde. Les fleurons du secteur, Club Med, Air France ou encore AccorHotels, surfent sur cet engouement. Du coup, côté start-up , c’est l’explosion. Quelles sont-elles ? Quels sont les leviers de leur réussite ?
Songez que Pepper soit plus tard l’équivalent de la machine de Turing pour l’informatique actuelle.

Les start-up françaises de la robotique

Avec leurs formes humanoïdes, leurs visages sympathiques et leurs noms qui fleurent bon la science-fiction, Nao, Pepper, Cutii, Leenby, Buddy, TiKi ou encore Maava sont les témoins du dynamisme de la scène française en matière de robotique.
Fera t-il un jour meilleur à la ville qu’à la campagne ?

Les concrétisations de la smart city en France

Soutenues par les grands groupes, qui cherchent les métiers de demain, autant que par les grandes villes, soucieuses d’améliorer la qualité de vie de leurs habitants, les start-up de la « smart city » ont le vent en poupe. Panorama des principales jeunes pousses françaises qui veulent réinventer la manière dont les citadins circulent, se garent et respirent.
Une justice qui ne serait plus si aveugle tant elle sait lire le langage binaire...

Les legaltech, la disruption du droit arrive

Boostées par plusieurs changements législatifs récents, les start-up du droit sont parmi les plus dynamiques de la French Tech. Elles se comptent désormais par dizaines, ont leurs propres incubateurs, et multiplient les levées de fonds. Panorama de leurs principales représentantes.
Demain, des pensées qui pourront être lues et enregistrées par une IA ?

Les applications de la transmission de pensée aux machines

La transmission d’ordres et de pensées aux intelligences artificielles n’est plus si utopique. De quoi soulever les craintes d’un «minority report» si les garde-fous sont inexistants, mais aussi esquisser la transformation de nombreux secteurs.
« Voilà le petit bijou qui va révolutionner notre quotidien… »

La bataille des assistants virtuels

Outre leurs colossales capitalisations boursières, Amazon, Google, Apple, Microsoft et Samsung ont en commun d’avoir développé un assistant virtuel qui repose sur l’intelligence artificielle. Comment ces géants s’y prennent-ils pour faire d’Alexa, Assistant, Siri, Cortana et Bixby nos nouveaux confidents ?
L’accélération n’est toujours pas un sujet rentable en France.

Incubateurs / accélérateurs : l’heure du bilan

La France est l’un des pays d’Europe où le nombre d’incubateurs et d’accélérateurs, ces structures destinées à aider les start-up à se développer, est le plus nombreux.

Quand les ​start-up du cerveau réparent… et améliorent ​

Avancées en recherche et technologies permettent d’entrevoir des thérapies, mais aussi des améliorations du cerveau. Dans tous les cas des start-up florissantes…
La donnée est au cœur de la transformation du secteur !

L’assurance de demain transformée par la tech

La transformation du monde de l’assurance ne fait que commencer, mais il apparaît déjà que la bataille se jouera sur la maîtrise des technologies, la capacité à en extraire de la donnée, et surtout dans la capacité des acteurs à se muer en prestataires de services sur toutes les verticales couvertes par un contrat d’assurance.
Bientôt des moyens plus subtils pour vérifier l’activité des salariés ?

Les nouveaux outils de productivité, big brother ?

Après avoir séduit le grand public, le "quantified self" débarque dans les entreprises, de plus en plus soucieuses d’améliorer la santé de leurs salariés, la productivité, l’occupation des bureaux. Attention danger ?
Désormais le bras de fer n’est plus seulement un jeu, il sauve aussi des vies…

La chirurgie du futur​

Robotique, imagerie 3D, réalité augmentée, intelligence artificielle… Il se passe des choses dans les blocs, et il va s’en passer.
Il faut se montrer imaginatif pour contourner les Gafa, qui ont compris que ces data sont un trésor…

Quand M. Tout-le-monde monétise ses données

Les data personnelles nourrissent le CA publicitaire des grandes sociétés du Net. Des start-up tentent d’en faire profiter les internautes eux-mêmes. Selon quel modèle ? Pour quelle valeur ?

Une en vente

Droits d’auteur : Internet s’apprête à connaître un bouleversement majeur

On l’aura compris : les impacts de cette directive comportent des enjeux économiques et sociétaux colossaux.

Caroline Abram, opticienne et madone des lunettes qui embellissent

Sa marque d'optique est devenue une légende. Tout sourit aujourd’hui à Caroline Abram qui s’était crue condamnée à vendre des montures industrielles enfermée dans une boutique. Puis long tunnel où elle enfile des perles au Sénégal. Dix ans d’artisanat besogneux en appartement avant qu’Opra Winfrey ne chausse l’une de ses montures. Sa success story de rebond est une suite d’enchaînements gagnés. Admiration.

Sophie Lebas-Vautier, fondatrice de Good Fabric et de Marie & Marie, lauréate des re.start...

Sur la scène du Grand Rex, le 20 septembre, les re.start awards* à grand spectacle ont magnifiquement « dramaturgé » ce qu’ÉcoRéseau Business a « inventé » dès 2013 : la culture du rebond. L’idée très anglo-américaine qu’un échec n’est ni honteux ni rédhibitoire, simplement la chance pour un(e) entrepreneur(e) invétéré(e) de « rebondir » plus haut. Parmi 20 autres nommés, ce fut le cas de Sophie Lebas-Vautier, créatrice de Good Fabric et de Marie & Marie : des entreprises plutôt coton.

Pierre Pelouzet, le médiateur des entreprises

Un nominé particulier puisque tout entier tremplin de rebond et non « rebondisseur ». Mais le médiateur des entreprises sait que l’intervention « républicaine » bénévole de son entité est en soi un rebond pour l’entreprise qui en appelle à lui.

Inventer une société où chacun pourra vivre bien, tout en étant protégé

Le monde du travail est un élément central de cette nouvelle société. Ces quatre éléments structurants, si nous ne sommes pas capables de les anticiper et de les analyser, alors, nous ne serons pas en capacité de créer de nouveaux espaces de travail partagés, de l’intelligence collective, de favoriser le travail indépendant...
Frédéric Rey-Millet Auteur/Hacker du management @Freymillet

Manager like a Rolling Stone ?

Ces deux objectifs atteints, le groupe se pose à nouveau la question de la pertinence de sa vision. Est-elle toujours valable et tient-elle des éléments extérieurs ? De la concurrence ? Nous sommes en 1964. Les Beatles, révélés au grand public deux ans plus tôt, avaient lancé à l’échelle planétaire la vague pop.
Sophie de Menthon, Présidente d'ETHIC, Présidente de SDME

Et pourquoi pas !

Rien à faire, on a beau parler des entreprises salvatrices, sources de progrès et d’emploi, encourager les prouesses françaises, noter les fortunes entrepreneuriales qui se créent... le bashing reste l’apanage de nos médias et des réseaux sociaux.

LES + LUS

Ces orateurs qui subjugent les publics

 Le vrai speaker répond à quatre exigences, explique ce théoricien du discours utile : il est un ou une expert/e dans son domaine. Il/elle est passionné/e par son sujet, fût-il étranger à son métier, comme c’est parfois le cas pour moi. Il/elle répond à une demande bien identifiée des entreprises ou des associations, souvent suscitée par les speaker’s bureau. Enfin le conférencier professionnel sait se faire rétribuer à la hauteur de sa prestation, il/elle répond à un marché solvable.

Ces start-up qui s’engagent pour un monde meilleur

Janvier 2018, Christophe Itier, Haut-commissaire à l’Économie sociale et solidaire et à l’Innovation auprès du ministère de la Transition écologique et solidaire, inaugure ce fameux French Impact. Un accélérateur d’entreprises innovantes et respectueuses des critères ESS (Économie sociale et solidaire), organisé en association loi 1901.

La loi Pacte, l’épargne salariale plus attractive encore !

Seuls 16 % des salariés des entreprises de moins de 50 salariés sont couverts par un dispositif d’épargne salariale, pourquoi ? La première raison est certainement le caractère facultatif d’accords de participation ou d’intéressement pour les entreprises de moins de 50 salariés même si elles dégagent des bénéfices, alors que la participation – la répartition des bénéfices – est obligatoire dès lors que l’effectif atteint 50 salariés.
X