Olivier Sarfati Potion magique pour prépas et au-delà

Passer un concours d’une école de commerce ? Très éprouvant ! Pour aider les jeunes à franchir le pas, Olivier Sarfati crée début 2012 MyPrépa, cours en présentiel. Rapidement, tout évolue vers une plate-forme en ligne. Puis dépasse l’univers étudiant. Leçon de succès.

Albert Szulman, L’homme qui a failli connecter toute l’Inde

La technologie, héritée d’une société suisse en dépôt de bilan, puis transformée avec l'aide du PARC (Palo Alto Research Center), donne naissance à Be-Bound (littéralement « Soyez connecté ») : un smartphone, un objet se connectera à Internet partout dans le monde de n’importe quel point du globe, à commencer par les régions mal couvertes par les réseaux.

CORÉE Kia invente le « post véhicule » autonome

Le constructeur automobile a développé un système d’optimisation et de personnalisation – Read – de l’espace intérieur d’un véhicule en analysant en temps réel l’état émotionnel du conducteur grâce à une technologie de reconnaissance des biosignaux basée sur l’intelligence artificielle.

Relocalisation en France : encore un effort !

Avec moins d’une centaine de cas recensés depuis 2014, la relocalisation de l’activité en France reste un phénomène marginal. Les enjeux et les attentes sont pourtant forts en la matière, et les politiques publiques pas toujours au (bon) rendez-vous. Enquête.

Législation, réformes, allègements, obligations… 2018-2019, des entreprises ciblées, cajolées, chahutées…

Code du travail, bascule CSG/cotisations, formation professionnelle, dialogue social, prélèvement à la source… Emmanuel Macron et son gouvernement ont engagé de nombreuses réformes dans les deux premières années du mandat présidentiel. Certaines sont déjà en application, d’autres entreront en vigueur en 2019. D’autres encore sont toujours en discussion. Petit tour d’horizon des réformes qui ont impacté les entreprises en 2018 et celles auxquelles elles doivent se préparer en 2019.

Votre idée mérite-t-elle une entreprise ?

Présenté comme l’ADN de toute création, le concept innovant se pose en critère incontournable. Pourtant les idées les plus simples peuvent se révéler les meilleures. Une fois l’inspiration trouvée tout est affaire de préparation et de conseils pour plonger au cœur de l’aventure entrepreneuriale. Succès pressenti à la clef…

Caroline Abram, opticienne et madone des lunettes qui embellissent

Sa marque d'optique est devenue une légende. Tout sourit aujourd’hui à Caroline Abram qui s’était crue condamnée à vendre des montures industrielles enfermée dans une boutique. Puis long tunnel où elle enfile des perles au Sénégal. Dix ans d’artisanat besogneux en appartement avant qu’Opra Winfrey ne chausse l’une de ses montures. Sa success story de rebond est une suite d’enchaînements gagnés. Admiration.

Brieuc Vourch, autoentrepreneur virtuose (ou l’inverse)

Brieuc + Vourch. Avec sa blondeur et ses yeux clairs, difficile de ne pas revendiquer sa « bretanité ». Mais le Breton est vibration du monde. Il est américain, chinois, japonais, universel, là où son archet l’appelle, violon sans frontières. Électron libre. Pour sa virtuosité alliée à sa modestie, il est nommé à nos Trophées Optimistes. Voilà pourquoi.

Les taxis s’ubérisent

Et s’il était aussi simple de commander un taxi qu’un VTC ? Tako, lancé par la start-up du même nom, propose de héler et même de payer un taxi depuis son smartphone.

Une voix pour les sourds et les malentendants

Comme une langue maternelle. Le langage des signes, Thibaut Duchemin l’a appris auprès de sa famille, qui le parlait au quotidien. Interprète pour ses parents et sa sœur dès son plus jeune âge, il en a fait sa force. Mais également son combat : avec l’application Ava, il offre un interprète « de poche » aux personnes sourdes et malentendantes.

Accroître son marché, diversifier ses risques ou concevoir un produit d’emblée planétaire…

Selon une étude de Stripe et VB Profiles (2017), 98 % des start-up créées en France il y a moins de trois ans réalisent déjà du chiffre d’affaires à l’international. Elles engendrent en moyenne un quart de leur résultat hors frontières hexagonales. Cette nouvelle norme s’est notamment concrétisée grâce à une forte baisse des barrières financières à l’entrée pour lancer l’activité. Voyage dans la France qui raisonne monde.

Le Brexit, good or bad luck…

À 11 heures, heure de Londres, le 29 mars 2019, le Royaume-Uni quittera l’Union européenne, sauf coup de théâtre. Tandis que Theresa May, Première ministre, balance entre les négociations avec l’UE et les tractations avec le clan conservateur, toute l’Europe continentale se prépare au changement. Qui perd, qui gagne ? Le verre de cherry est-il à moitié plein ou à moitié vide ?

Entreprendre hors de Paris

Quitter Paris pour créer ou développer son entreprise ou entreprendre dans la région de son choix n’a jamais été autant facilité grâce à la multiplication des aides disponibles. Un salon, Parcours France, qui s’est tenu les 4 et 5 octobre au palais Brongniart, fut la plate-forme de tous les départs… On a refait le parcours.

Sophie Lebas-Vautier, fondatrice de Good Fabric et de Marie & Marie, lauréate des re.start...

Sur la scène du Grand Rex, le 20 septembre, les re.start awards* à grand spectacle ont magnifiquement « dramaturgé » ce qu’ÉcoRéseau Business a « inventé » dès 2013 : la culture du rebond. L’idée très anglo-américaine qu’un échec n’est ni honteux ni rédhibitoire, simplement la chance pour un(e) entrepreneur(e) invétéré(e) de « rebondir » plus haut. Parmi 20 autres nommés, ce fut le cas de Sophie Lebas-Vautier, créatrice de Good Fabric et de Marie & Marie : des entreprises plutôt coton.

Au cœur de l’ancien labo transformé en boutique…

Parmi les noms du caviar, il en est un que le grand public commence tout juste à découvrir. Kaviari. Pas le cas des professionnels pour lesquels ce caviar-là fait partie des « saveurs sûres » – l’entreprise fournit quinze chefs trois étoiles en France sur 26.

Pierre Pelouzet, le médiateur des entreprises

Un nominé particulier puisque tout entier tremplin de rebond et non « rebondisseur ». Mais le médiateur des entreprises sait que l’intervention « républicaine » bénévole de son entité est en soi un rebond pour l’entreprise qui en appelle à lui.

Guillaume Benech, serial entrepreneur, étudiant et heureux

Comme d’autres tombent dans le sport, la pâtisserie, le cinéma ou le travail sur bois, Guillaume Benech a plongé, lui, dans la littérature et la culture dès son plus jeune âge. À13 ans, il crée un magazine culturel et une aventure entrepreneuriale. Un « électron » livre, en quelque sorte.

La petite couronne francilienne micro-entreprend

Dans sa Lettre 2018 de la création d’entreprise en Île-de-France, l’Observatoire économique régional (Crocis) de la CCI Paris Île-de-France constate que 178 490 entreprises ont été créées en 2017.

Deux parcours d’entrepreneurs qui confessent leurs erreurs

École américaine : il faut nécessairement échouer pour réussir plus tard. École française : l’échec est rédhibitoire, vae victis ! Cette dichotomie à la serpe est en train de vaciller. Nos startupeurs changent la donne : ils échouent et repartent en avant. En se nourrissant de leurs erreurs. Témoignages.

Qonto Comment la néobanque agile dame le pion aux banques rigides

C’est une néobanque, traduisez une start-up qui surfe sur les retards et impasses des « paléobanques », ces enseignes impératrices que leur taille et leurs pratiques rendent difficiles à mobiliser.

Une en vente

David Fayon Directeur de projets digitaux, auteur de Made in Silicon Valley

David Fayon : “L’année numérique 2019 : GAFami ou GAFennemi ?”

Selon un récent rapport publié par Oxfam, les 26 plus riches ont autant d’argent que la moitié de l’humanité. Parmi eux figurent les fondateurs...

Caroline Abram, opticienne et madone des lunettes qui embellissent

Sa marque d'optique est devenue une légende. Tout sourit aujourd’hui à Caroline Abram qui s’était crue condamnée à vendre des montures industrielles enfermée dans une boutique. Puis long tunnel où elle enfile des perles au Sénégal. Dix ans d’artisanat besogneux en appartement avant qu’Opra Winfrey ne chausse l’une de ses montures. Sa success story de rebond est une suite d’enchaînements gagnés. Admiration.

Sophie Lebas-Vautier, fondatrice de Good Fabric et de Marie & Marie, lauréate des re.start...

Sur la scène du Grand Rex, le 20 septembre, les re.start awards* à grand spectacle ont magnifiquement « dramaturgé » ce qu’ÉcoRéseau Business a « inventé » dès 2013 : la culture du rebond. L’idée très anglo-américaine qu’un échec n’est ni honteux ni rédhibitoire, simplement la chance pour un(e) entrepreneur(e) invétéré(e) de « rebondir » plus haut. Parmi 20 autres nommés, ce fut le cas de Sophie Lebas-Vautier, créatrice de Good Fabric et de Marie & Marie : des entreprises plutôt coton.

Pierre Pelouzet, le médiateur des entreprises

Un nominé particulier puisque tout entier tremplin de rebond et non « rebondisseur ». Mais le médiateur des entreprises sait que l’intervention « républicaine » bénévole de son entité est en soi un rebond pour l’entreprise qui en appelle à lui.
Cédric Ternois Président de Jalix

2019, l’année des changements

Comme chaque année à cette période, nous présentons fièrement nos bonnes résolutions, à titre personnel mais aussi professionnel. Par ailleurs, comme beaucoup d’entreprises clôturent leurs comptes au 31 décembre, janvier est aussi le mois des annonces, des kick-off d’entreprises et de la présentation des budgets.
Julien Leclercq, directeur général agence Com’Presse Editions Yakabooks, auteur de Journal d’un salaud de patron (Ed. Fayard) www.salauddepatron.fr

2019, l’année des changements

Je me garderai bien de lancer un débat sur le fond du mouvement des gilets jaunes, forcément clivant, même au sein du lectorat d’un magazine économique dynamique et optimiste comme celui que vous tenez entre les mains.

Grandes consultations

Je m’étais promis de ne pas faire de bilan 2018 de notre Grande consultation des entrepreneurs dans cette chronique.

LES + LUS

Enquête sur la banque qui ne voulait pas mourir

Les chiffres clés de la banque en France interdisent apparemment de laisser penser que les établissements bancaires puissent un jour disparaître : les banques contribuent à hauteur de 2,7 % à la valeur ajoutée totale créée. Quatre enseignes françaises entrent dans le top 10 de la zone euro et deux dans le top 10 mondial.
« On se sent toujours un peu seul en France… »

Qui sont les Licornes en France ?

A la faveur de l’essor de l’économie numérique, les start-up valorisées plus d’un milliard de dollars, auxquelles a été donné le surnom de « licornes » pour leur rareté, sont de moins en moins difficiles à trouver. Elles seraient en effet près de 200 dans le monde. Mais elles se trouvent pour l’essentiel aux Etats-Unis et en Chine.

L’avenir du métier d’ingénieur vu par les grandes écoles

Témoignage d'une poignée d'acteurs majeurs de l'enseignement supérieur sur le devenir du métier d'ingénieur.