Nouvelles Vertes du 11 janvier

Temps de lecture estimé : 2 minutes

C’est l’heure du tour d’horizon environnemental… par Ezzedine El Mestiri !

Vers un territoire écologique • À partir de cette année, les maires sont désormais compétents pour assurer la police concernant la publicité sur leur territoire. La conformité de la publicité extérieure et des enseignes est désormais contrôlée par eux. Ils auront la responsabilité de la réception des déclarations préalables et de l’instruction des demandes d’autorisation d’installation de publicités, d’enseignes et de préenseignes. Auparavant, ce pouvoir était partagé entre le préfet et le maire. Autre nouveauté, les parkings de plus de 500 m² (parkings de grande surface, associés à des bâtiments commerciaux, artisanaux ou industriels) doivent désormais être ombragés avec des arbres ou des ombrières photovoltaïques. Ils doivent aussi être munis d’un dispositif de gestion des eaux de pluie.

Enseignement supérieur : peut mieux faire ! • Un récent rapport publié par la Cour des comptes évoque un manque de  prise en compte des enjeux écologiques par les établissements de l’enseignement supérieur. Si des nombreuses initiatives ont été prises ces dernières années en la matière, elles sont cependant, encore approximatives pour atteindre les objectifs affichés. La mise en place de bilans carbone et de la labellisation progressent mais ces pratiques sont encore insuffisamment répandues. Globalement, le suivi par les établissements de leur propre politique de transition écologique n’est pas à la hauteur des enjeux. Le rapport apprécie l’augmentation des formations diplômantes consacrées à la transition écologique et les actions pour réfléchir au contenu des cours en matière de développement durable.

Veganuary : un mois veganVeganuary : un mois vegan • Née il y a dix ans au Royaume-Uni, l’initiative a été lancée par l’ONG anglaise Veganuary qui mise sur le mois des bonnes résolutions pour inviter le public à faire évoluer son alimentation. En France, pour la quatrième année consécutive, c’est l’association L214 qui se fait le relais de cette campagne. Le concept consiste à s’inscrire gratuitement sur le site Veganuary2024.fr avec son adresse email, et vous recevez quotidiennement, pendant 31 jours des recettes vegan, des idées de menus faciles à réaliser et des conseils nutritionnels. Réduire son impact sur l’environnement tout en épargnant de nombreux animaux et en prenant soin de sa santé. Rappelons que selon la FAO, l’élevage est responsable de 16,5 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde, soit plus que la consommation de carburant de tous les transports réunis. Et selon une étude de Greenpeace, y servir deux menus végétariens par semaine permettrait notamment une réduction de 28 à 38 % des émissions de gaz à effet de serre. Et vous, allez-vous relever le défi vegan ?

Aérien : un nombre historique de passagers • Selon l’Association internationale du transport aérien (IATA), le nombre de passagers aériens devrait dépasser toutes les attentes en 2024. Les compagnies aériennes s’attendent à transporter cette année 4,7 milliards de passagers dans le monde. Celles-ci comptent consommer 374 milliards de litres de carburant, ce qui rejettera 939 millions de tonnes de CO2 dans l’atmosphère. Rappelons que le  secteur s’est engagé à « zéro émission nette » de CO2 à l’horizon 2050 et mise en particulier sur une production croissante et massive de carburants d’origine non fossile (sustainable aviation fuels, SAF, en anglais). Mais les SAF ne représenteront encore que 0,53 % de la consommation mondiale totale de carburant du transport aérien commercial.

crédits : shutterstock

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.