Nouvelles Vertes, du 4 juillet

Temps de lecture estimé : 2 minutes

C’est l’heure du tour d’horizon environnemental… par Ezzedine El Mestiri !

Restaurer la nature Restaurer la nature • Les États de l’Union européenne viennent de voter en faveur de la loi sur la restauration de la nature. Ce texte-clé du Pacte vert impose d’instaurer d’ici à 2030 des mesures de rétablissement des écosystèmes sur 20 % des terres et espaces marins et de restaurer au moins 30 % des habitats (zones humides, forêts, etc.) en mauvais état. D’autres dispositions visent à améliorer les critères évaluant la santé des forêts, à nettoyer les cours d’eau ou à stopper le déclin des abeilles. La nature et nos paysages représentent plus que des simples éléments physiques et statiques. Ils sont parties intégrantes de l’identité de notre continent. Les restaurer, c’est aussi préserver pour les générations futures les services rendus par les écosystèmes pour garantir nos moyens de production et notre bien-être.

Une carte des fontaines d’eau • L’association No Plastic in my Sea vient d’élaborer une carte interactive et participative recensant les 20 000 points d’eau de l’hexagone. Objectif de cette initiative, freiner l’industrie des bouteilles plastiques qui constitue une aberration à plusieurs titres : 15 milliards de bouteilles sont vendues par an et il faudrait 3 litres d’eau pour la fabrication d’une seule bouteille ! Selon la loi Agec, les établissements recevant du public ont l’obligation de mettre à disposition des points d’eau, dès 300 personnes accueillies. Cette loi aurait dû entrer en application depuis janvier 2022 et ce sont près de 30 000 points d’eau qui sont espérés. Deux ans plus tard, la majorité d’entre nous qui utilisent régulièrement une gourde, ne peuvent toujours pas la remplir facilement lors de nos déplacements.

Oubliez les bouchons détachables ! • Depuis ce 3 juillet, 100 % des bouchons devront être attachés aux bouteilles en plastique de moins de 3 litres, ainsi qu’aux briques alimentaires. Seuls les contenants en verre, en métal ou à usage médical seront exemptés. Exit les bouchons de bouteilles en plastique qui finissent leur course dans la nature. Place aux bouchons solidaires, attachés à la bouteille, comme l’impose cette nouvelle directive européenne. Les bouchons font partie des déchets les plus fréquemment retrouvés sur les plages où ils représentent près de 10 % des détritus. Certes, il nous faut un petit temps d’adaptation pour s’habituer à ces nouveaux bouchons qui peuvent parfois toucher le nez ou le visage lorsqu’on boit. Pour le confort, il faudrait peut-être retirer le bouchon avant de boire puis le remettre ensuite.

Des polluants éternels ! • Après avoir surveillé durant trois ans, trente polluants organiques persistants (POP), dans 42 pays, le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), appelle à une grande vigilance. Ces polluants restent omniprésents, malgré les efforts déployés pour réduire leur utilisation et leur production. Dans le collimateur, les Pfas, des substances chimiques per- et polyfluoroalkylées, dénommées « polluants éternels » qui sont utilisées dans divers domaines industriels et produits de consommation courante (emballages alimentaires, ustensiles de cuisine, vernis, shampooing, etc.). Selon une récente étude publiée par l’Académie nationale des sciences américaine, une dizaine de pathologies seraient désormais associées aux Pfas parmi lesquelles : la dégradation de la fertilité, l’hypertension artérielle pendant la grossesse, la diminution du poids des bébés, la hausse du taux de cholestérol, le risque de maladies thyroïdiennes, de lésions au foie, de colite ulcéreuse, le cancer des reins…

crédits : shutterstock

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.