AirFrance

Financer son entreprise : choisir la bonne combinaison au bon moment

Les levées de fonds, qui font les choux gras des médias dédiés aux start-up, répondent à une nomenclature bien précise. Et généralement, vous entendrez souvent parler de série A, B voire C pour qualifier ces tours de table. La série A correspond à une phase d’optimisation du projet.

Van Gogh à l’Atelier des Lumières

Le génie artistique de Van Gogh pénètre le visiteur, de sa jeunesse – tons sombres –, à la lumière provençale. Fascination pour les paysages et ses autoportraits. Van Gogh impressionniste, sans doute, cette exposition, en tout cas, débordante d’émotions et fidèle à l’œuvre de l’artiste qu’elle magnifie, impressionne bel et bien.

Benoît Desteract, le banquier qui fait rebondir les entreprises

La « banque du rebond » étudie une solution de financement avec une garantie sur les actifs et l’accord de l’administrateur, du juge, les conseillers de l’entreprise, les professions du chiffre et les avocats. L’entreprise fonctionne trois mois jusqu’à sa reprise

Alix Paoli, millenial en sac à dos !

"J’avais testé des sacs de randonnée, rationnels mais peu seyants. Et au rayon des sacs féminins, je ne trouvais que de tout petits sacs à dos, impraticables"

Nos PME vont-elles rater leur transition numérique…?

Donc, les PME françaises ont du mal à s’emparer du numérique. Parmi 32 % des patrons qui renoncent à « faire quelque chose parce qu’il fallait utiliser Internet » figurent des artisans, des commerçants et des chefs d’entreprise, révèle une enquête 2018 sur L’illectronisme en France du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) 

Monter sa boîte, affaire de statuts

Le statut de chef d’entreprise fait décidément rêver les Français/es. En 2018, l’Insee a recensé un nombre record de 691 300 nouvelles entreprises. Soit 100 000 de plus et une hausse de 17 % par rapport à 2017.

Les BigBoss summer édition 2019

« Les BigBoss, business as it should be. »

Philippe Champion, patron boxé/boxeur

Il aurait presque pu justifier son patronyme ballon de foot au pied, mais Philippe Champion, en division 3 à Corbeil, n’a pas eu l’heur de convaincre son entraîneur. Prépa HEC, formation commerciale/marketing puis entrée dans la vie dite active en 1982 au sein du groupe Paul-Renard, fromager, propriété de Bongrain.

Coryne Sultan : de la distance pour entreprendre

 L’idée de tout créer à partir de rien me plaisait énormément. C’était comme une chorégraphie à travers laquelle se cherchent les meilleurs mouvements en accord avec la musique.

L’opération Booster For Good veut incuber les leaders !

Pour révéler les leaders de demain, la Jeune chambre se fait incubateur en formant des jeunes à devenir des acteurs du changement au quotidien par la mise en place de projets économiques durables au service des territoires.

La Française des jeux mise sur l’omnicanal

Deux millions d’euros d’investissement pour développer l’innovation dans les domaines de l’e-sport plus tard, la Française des Jeux au nom délicatement suranné vient d’inaugurer au sein de son siège, le « D3 », un incubateur consacré à l’expérience client dans la distribution et les services. Et là, on ne joue plus…

Brahim Asloum : « Jamais rien qui ne me plaise pas »

J’éprouve toujours la crainte de faire mal mon job, de ne pas être à la hauteur.

Edwina Girard : et votre boîte se gondole…

 Les gens sont drôles et ne le savent pas. L’un de nos ateliers phares est un sketch humoristique totalement pensé, écrit, répété et interprété en l’espace d’une heure trente par des salariés. Cet exercice témoigne de l’humour intrinsèque dont chacun sait faire preuve.

Ces entreprises qui changent le monde !

Voulez-vous connaître le Français le plus « disruptif » ? C’est Jean-Michel Billaut. Aussi jeune dans sa tête de futurologue que peut l’être un homme de 73 ans, amputé d’une jambe à la suite d’un accident domestique.

Le monde 3.0 est en marche

Disruption est un mot français qui signifie rupture (il a le même sens que le mot anglais disrupt). Rupture donc entre un état existant, remplacé en tout ou partie par un autre état.

Des Silicon Valleys à la française…

La « vallée du silicium » californienne, tout le monde connaît. C’est le modèle, le mythe, le baromètre. Elle serait la 12e puissance économique mondiale si elle proclamait son indépendance ! « The Valley » rayonne à coups de géants, les Google, Facebook, Apple et à force d’universités, Stanford et Berkeley.

Un certain retour du temps libre…

J’arrive. J’ai toujours le petit réflexe de répondre au robot d’accueil, un peu choqué toujours de voir des gens l’ignorer. Je lui présente mon poignet pour la lecture de ma puce de bio-identification, et il m’oriente vers le stand de séquençage.

Epitech, techs épiques : les Innovative Projects, des start-up en puissance

Quatorze équipes, autant de pitchs face à un jury souverain. Un coup de cœur a porté sur Relieve, un projet 100 % sociétal. L’idée : aider les associations qui se vouent au sort des sans-abris à collaborer entre elles.

100 ans en Citroën : Réinventer design et confort

« Je veux que les premiers mots d’un enfant soient “Papa, Maman et Citroën” », rêvait souvent André Citroën. Il sait que ses futurs clients seront les gamins devenus grands : il crée une gamme des jouets Citroën.

Microsoft et les PME : Opération séduction

Le déclic a eu lieu il y a quatre années. C’est à ce moment-là que le géant Microsoft décide d’intensifier son positionnement auprès des très petites, petites et moyennes entreprises françaises. Et pour cause : avec un vivier de quelque 3,8 millions de TPE et PME en France, le géant de l’informatique n’entend pas passer à côté de ces entreprises qui pourraient vite devenir grandes.

Une en vente

5G en France : un cahier des charges trop ambitieux ?

À l’automne 2019, l’Arcep, l’Autorité de régulation du marché des télécoms en France, conduira la procédure d’attribution des fréquences 5G pour la bande 3,4 GHz-3,6 GHz, qui constitue le cœur de la nouvelle technologie mobile.

Caroline Abram, opticienne et madone des lunettes qui embellissent

Sa marque d'optique est devenue une légende. Tout sourit aujourd’hui à Caroline Abram qui s’était crue condamnée à vendre des montures industrielles enfermée dans une boutique. Puis long tunnel où elle enfile des perles au Sénégal. Dix ans d’artisanat besogneux en appartement avant qu’Opra Winfrey ne chausse l’une de ses montures. Sa success story de rebond est une suite d’enchaînements gagnés. Admiration.

Sophie Lebas-Vautier, fondatrice de Good Fabric et de Marie & Marie, lauréate des re.start...

Sur la scène du Grand Rex, le 20 septembre, les re.start awards* à grand spectacle ont magnifiquement « dramaturgé » ce qu’ÉcoRéseau Business a « inventé » dès 2013 : la culture du rebond. L’idée très anglo-américaine qu’un échec n’est ni honteux ni rédhibitoire, simplement la chance pour un(e) entrepreneur(e) invétéré(e) de « rebondir » plus haut. Parmi 20 autres nommés, ce fut le cas de Sophie Lebas-Vautier, créatrice de Good Fabric et de Marie & Marie : des entreprises plutôt coton.

Pierre Pelouzet, le médiateur des entreprises

Un nominé particulier puisque tout entier tremplin de rebond et non « rebondisseur ». Mais le médiateur des entreprises sait que l’intervention « républicaine » bénévole de son entité est en soi un rebond pour l’entreprise qui en appelle à lui.

Négocier une reprise d’entreprise 

L’expert-comptable assiste le repreneur afin de faire aboutir le projet de ce dernier dans la meilleure configuration.
Frédéric Rey-Millet Auteur/Hacker du management @Freymillet

C’est la rentrée. Diffusez du positif en réunion !

Les vacances sont terminées. Les meilleures choses ont une fin. Vous devez reprendre le boulot. Vous avez parcouru un tiers des 500 e-mails reçus et c’est reparti sur les chapeaux de roues. La première réunion d’équipe est planifiée quelques heures après votre reprise et c’est vous qui l’animez. Ça vous agace. Vous redevenez négatif.
Jean Marc Rietsch, expert international en dématique, président du Digital Information Institute ou D2I

Conservation, stockage et archivage, même sécurité ?

Bien évidemment, les solutions et les services proposés communiquent pratiquement tous sur leur fiabilité, mais la réalité est tout autre. Il est en effet important de lire avec attention les conditions de ces services qui, pour les plus performants, vous garantiront un résultat alors qu’à l’opposé certains n’hésitent pas à préciser qu’ils se réservent le droit d’accéder à vos données ! En pareil cas, ceux-là font finalement preuve d’honnêteté car il s’agit en général d’une obligation, issue de la législation de leur pays d’origine.

LES + LUS

Yachting : loué soit le luxe !

La clientèle reste essentiellement internationale. Les personnes aisées vouent une appétence de plus en plus forte pour ce bien d’exception.

Enquête Audencia sur les dirigeants : en décalage avec leurs salariés

BVA a mené enquête pour la chaire Innovation managériale d’Audencia, interrogé un panel de dirigeants, et s’est intéressé à leurs mœurs managériales. Les tendances.

Comment se construit une économie de données européennes ?

« L’économie fondée sur les données peut aider les entreprises européennes à se développer, contribuer à moderniser les services publics et donner de l’autonomie aux citoyens. Pour ce faire, les données doivent être accessibles en permanence et circuler librement dans le marché unique, accompagnées par la forte capacité de traitement informatique nécessaire pour les analyser »
X