Accueil Journal numérique EcoRéseau Business n°56 en version numérique

EcoRéseau Business n°56 en version numérique

3,00

Catégorie :

Description

Au sommaire de ce numéro :

Baromètre de l’optimisme

  • Tendances
  • Actions symboliques
  • The Green Life

En couverture

Banque 3.0 – Les grandes mutations

  • Grand Angle :
    • Á la recherche du nouveau modèle
    • Rétrospective : la banque, du banc au smartphone, une histoire de confiance
  • Régions & Territoires : Agences bancaires, l’effet banquise

Société

  • France : French tech : comment en finir avec les inégalités femmes hommes
  • Monde : Risque de crise : optimistes et pessimistes se trompent de débat…
  • L’oeil décalé : Leadership : l’humilité, nouvelle clé du succès ?

Club Entreprendre

  • Baromètre & Tendances
  • Enquête : Les secrets des marques les plus puissantes de la planète
  • Electron Libre : Brieuc Vourch, autoentrepreneur virtuose ( ou l’inverse)
  • Culture du Rebond : Caroline Abram, la madone des lunettes qui embellissent
  • En immersion : Davidson Consulting, des codes pas comme les autres…

Stratégie & Innovation Numérique

  • Baromètre de l’innovation
  • Le tour du monde de l’innovation : L’humain augmenté, c’est aussi le handicap diminué
  • Décryptage : Osons les organisations bio-inspirées !

Cahier pratique

  • Créer aujourd’hui : 2018-2019, des entreprises ciblées, cajolées, chahutées…
  • Business Guides :
    • L’affacturage joue le financement court terme
    • Beau cru 2018 pour le marché de l’immobilier d’entreprise

RH & Formation

  • Réseaux & Influence : Bpifrance, le culte de l’accompagnement
  • Observatoire
  • Manager autrement : j’écris, tu écris, nous écrivons : la génération sacrifiée
  • Carrières & talents :
    • La mutation de l’enseignement supérieur
    • Coaching : les vrais pros veulent se structurer

Art de Vivre & Patrimoine

  • La Sélection culturelle
  • L’Art du temps
  • Mondial de l’Auto
  • L’actualité automobile : Essais & Tendances
  • Baromètre Finance de marché
  • Baromètre Patrimoine
  • Investissement :
    • SCPI, Pinel-Malraux, FIP…
    • Legs et donations
    • Investir dans les Groupements forestier fonciers (GFF)
    • Investir dans les PME : trop frileux s’abstenir !
    • Stratégie d’investissement

Expressions

  • Tribune Libre : ” un conseil qui compte” par Charles-René Tandé
  • Regard sémantique : « La mémoire des mots » par Jeanne Bordeau
  • Concours de mini-nouvelles

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “EcoRéseau Business n°56 en version numérique”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Une en vente

Un conseil qui compte !

Un conseil qui compte ! C’est le slogan de la nouvelle campagne de communication des experts-comptables. Une campagne que nous avons voulue massive et redondante, afin que son message, simple, soit entendu et compris par le plus grand nombre.

Caroline Abram, opticienne et madone des lunettes qui embellissent

Sa marque d'optique est devenue une légende. Tout sourit aujourd’hui à Caroline Abram qui s’était crue condamnée à vendre des montures industrielles enfermée dans une boutique. Puis long tunnel où elle enfile des perles au Sénégal. Dix ans d’artisanat besogneux en appartement avant qu’Opra Winfrey ne chausse l’une de ses montures. Sa success story de rebond est une suite d’enchaînements gagnés. Admiration.

Sophie Lebas-Vautier, fondatrice de Good Fabric et de Marie & Marie, lauréate des re.start...

Sur la scène du Grand Rex, le 20 septembre, les re.start awards* à grand spectacle ont magnifiquement « dramaturgé » ce qu’ÉcoRéseau Business a « inventé » dès 2013 : la culture du rebond. L’idée très anglo-américaine qu’un échec n’est ni honteux ni rédhibitoire, simplement la chance pour un(e) entrepreneur(e) invétéré(e) de « rebondir » plus haut. Parmi 20 autres nommés, ce fut le cas de Sophie Lebas-Vautier, créatrice de Good Fabric et de Marie & Marie : des entreprises plutôt coton.

Pierre Pelouzet, le médiateur des entreprises

Un nominé particulier puisque tout entier tremplin de rebond et non « rebondisseur ». Mais le médiateur des entreprises sait que l’intervention « républicaine » bénévole de son entité est en soi un rebond pour l’entreprise qui en appelle à lui.
Frédéric Rey-Millet Auteur/Hacker du management @Freymillet

La mythologie mensongère du « Tous collectif »

Notre nouveau titre de champions du monde de football, gagné cet été, contribue grandement à la propagande du collectif comme impératif catégorique (dixit les philosophes) pour réussir dans l’entreprise.

Apprendre en faisant, faire en apprenant

Nous vivons l’avènement d’une société qui se prend en main et agit plutôt que d’attendre que les institutions fassent à sa place.

Vers une communication responsable et positive ?

Depuis plusieurs semaines, nos clients viennent nous consulter au sujet de différends qu’ils peuvent avoir avec des collectivités territoriales, notamment une mairie ou un Conseil départemental. Dans les cas qui nous intéressent il s’agissait de la relation de deux entrepreneurs dans le domaine de la communication qui éprouvaient des difficultés avec ces collectivités.

LES + LUS

Tik Tok, un succès, un danger

Tik Tok, non, inconnu au bataillon ? C’est pourtant l’application la plus téléchargée au monde en ce moment, avec 46 millions de téléchargement en trois mois. Le principe : des vidéos de 16 secondes, souvent en playback, avec possibilité d’ajouter des filtres, un montage simple…

Leadership : l’humilité, nouvelle clé de succès ?

Terminé le temps où le top management assénait d’immuables directives à l’égard des collaborateurs. Le chef, c’est moi. Et j’ai toujours raison. Révolution numérique oblige, l’époque est à l’agilité. Un bon leader s’adapte et apprend… l’humilité. Un changement de paradigme profond qui en dit long sur l’évolution de la société.

Les cadres et l’orthographe

Paradoxalement, l’ère du numérique a renforcé la prépondérance de l’écrit… au point de faire de l’orthographe un véritable enjeu pour les entreprises. Avec une pression modulable selon les secteurs.