La nouvelle licorne « Pigment » poursuit son internationalisation

Pigment est une solution de planification financière
crédits : shutterstock

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Pigment, la start-up d’Éléonore Crespo et Romain Niccoli, vient de lever 145 millions de dollars pour son troisième tour de table en 18 mois. Un bon moyen de poursuivre ses ambitions à l’international.

C’est une entrepreneure à qui tout réussit ! Éléonore Crespo, première femme intégrée au Next40 vient de faire de sa start-up une licorne. Pigment, la solution de planification financière des entreprises fait sensation, et ce, bien au-delà des frontières.

« Je voulais construire quelque chose avec un fort impact », confiait-elle d’ailleurs à ÉcoRéseau Business il y a quelques semaines. Alors, avec des clients comme Unilever, Keolis, Deliveroo ou encore dbt Labs, la mission semble plutôt réussie.

Excel en mieux

« Pigment, c’est un outil qui rassemble toutes les données d’une entreprise, bien souvent incomplètes, voire érronées pour en orienter au mieux les trajectoires. Une sorte de GPS utile pour anticiper les obstacles et éviter les accidents », résume ainsi Éléonore lorsqu’on lui demande d’expliquer le concept de son entreprise.

Cette plate-forme collaborative, qui recense les données RH, financières et marketing a alors toute la valeur ajoutée que l’on ne trouve que trop rarement dans les suites de logiciels à l’américaine. D’ailleurs, beaucoup comparent Pigment à Excel, en surclassant l’efficacité de la solution française.

Alors forcément, ça attire des investisseurs. Et notamment la femme d’affaires étasunienne Sheryl Sandberg, lors d’un troisième tour de table, selon les informations du Figaro. Preuve en est de la dimension internationale que prend Pigment.

Une trajectoire bien tracée

L’arrivée au capital d’une femme d’influence comme elle et de son compagnon Tom Bernthal donne alors de nouvelles perspectives à Pigment. La licorne fraîchement élevée à ce rang peut maintenant s’attaquer frontalement au marché américain.

Surtout qu’Éléonore Crespo et son associé Romain Niccoli bâtissent autour d’eux un effectif taillé pour cette mission… Avec un directeur « stratégie monde » débauché chez Tableau et un directeur des ventes qui vient d’Alteryx, Pigment semble déjà gagner la « guerre des talents » dans la tech outre-Atlantique.

Alors, si l’on ajoute à cela des investisseurs de renom qui n’hésitent pas à remettre au pot comme IVP, Meritech ou Felix Capital, on a là une entreprise qui a l’horizon bien dégagé.

393 millions de dollars de financement depuis 2019

Ce nouveau tour de table apporte 145 millions supplémentaires à un capital déjà bien investi depuis 2019. Iconiq Growth, le fonds à l’origine de cette dernière levée, rappelle d’ailleurs le caractère exceptionnel d’un tel comportement : « Ce n’est pas fréquent que nous menions si rapidement un nouveau tour de financement dans une même société, ce qui vous montre notre niveau de confiance et d’enthousiasme ».

Et pour cause ! Avec cette nouvelle manne, Pigment prévoit d’investir dans l’IA générative en doublant son nombre d’ingénieurs. À terme, l’entreprise espère pouvoir faire en sorte que chaque collaborateur puisse poser une question en langage naturel au logiciel et obtenir une réponse pertinente. « A-t-on dépassé le budget en 2023 » ou encore « quels étaient les objectifs chiffrés pour le T1 ? » par exemple. « L’innovation perpétuelle », martelait d’ailleurs à ce propos, Éléonore Crespo dans nos colonnes.

Mais surtout, Pigment veut s’attaquer à d’autres pôles stratégiques et distiller sa solution à tous les secteurs des sociétés. « Dans une entreprise, la donnée chiffrée doit circuler. Il est impossible de faire une dépense marketing sans qu’elle soit liée à un budget, sinon on avance à l’aveugle », illustre la cofondatrice à nos confrères du Figaro.

Pigment a donc encore beaucoup à faire, et Éléonore Crespo qui regrettait déjà de « ne pas avoir de temps pour faire de sport » devra continuer de prendre son mal en patience. « Les grandes réalisations naissent en général des grands sacrifices », disait Napoleon Hill…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.