AdGENCY Experts

La France dans le monde : 7e PIB, championne du pessimisme, et pourtant…

Oui, il faut relativiser la toute-puissance du PIB « pensé comme ultime mesure de la performance économique », martèle Hugues Poissonnier. Qui prône de se tourner « vers d’autres indicateurs comme le bonheur intérieur brut » !

Alerte à la LED lumière bleue !

En 2010, l’Anses avait déjà rendu une expertise d’alarme : en validant le résultat d’études qui montraient la perturbation des rythmes biologiques causée par la lumière bleue des LED lors d’une exposition avant le coucher ou pendant la nuit, l’Agence avait recommandé un éclairage domestique réglementé, limité aux groupes de risques 0 et 1.

Le dernier défi de Poutine

« Dans son discours du nouvel an, il a insisté sur les sujets économiques et sociaux qui ternissent actuellement sa popularité. L’âge de la retraite a même été repoussé une première fois de six mois pour cette année, observe l’économiste de chez Coface. Mais ces manques demeurent inégalement répartis sur le territoire. »

Des hypermarchés en pleine mutation

En France, les centres commerciaux restent encore essentiellement des lieux d’achat. L’idée directrice : en faire à terme des lieux ouverts vers l’extérieur, par l’offre et l’animation et l’esthétique, « notamment via une architecture qui s’imbrique davantage dans la ville, au lieu de la dénaturer », préconise Olivier Fouqueré, directeur-fondateur d’Emprixia, société d’études marketing spécialisée dans l’analyse des territoires commerciaux.

Circuits courts et courts-circuits

L’IA et les véhicules autonomes électriques, ont également été essentiels pour arriver à mettre en place une distribution adaptée à cette nouvelle production. Car parmi les exigences du bio figure en bonne place l’idée de manger saisonnier et local – ce qui a demandé de maîtriser de bout en bout des concepts comme le circuit court.

Le biologique, nouvelle logique industrielle

Après plus d’un an de conception, la start-up Madame Pee (Nathalie des Isnards) a créé un urinoir utilisable par la gente féminine.

Territoires bio : qui produit, qui consomme ?

La France du bio consacre désormais plus de 2 milliards d’hectares à l’agriculture biologique et quatre de ses régions rassemblent 60 % des exploitations bio. Voyage hexagonal de par les champs désengraissés.

La révolution du bio en France

La France revendique 5 % d’achats alimentaires réputés biologiques, ce qui est déjà considérable. Le bio, une (grande ?) révolution agricole en France ? Une promesse apparemment difficile à ne pas tenir…

Ces start-up qui s’engagent pour un monde meilleur

Janvier 2018, Christophe Itier, Haut-commissaire à l’Économie sociale et solidaire et à l’Innovation auprès du ministère de la Transition écologique et solidaire, inaugure ce fameux French Impact. Un accélérateur d’entreprises innovantes et respectueuses des critères ESS (Économie sociale et solidaire), organisé en association loi 1901.

Ces orateurs qui subjugent les publics

 Le vrai speaker répond à quatre exigences, explique ce théoricien du discours utile : il est un ou une expert/e dans son domaine. Il/elle est passionné/e par son sujet, fût-il étranger à son métier, comme c’est parfois le cas pour moi. Il/elle répond à une demande bien identifiée des entreprises ou des associations, souvent suscitée par les speaker’s bureau. Enfin le conférencier professionnel sait se faire rétribuer à la hauteur de sa prestation, il/elle répond à un marché solvable.

La France, 3e rang des surfaces bio

Le marché du bio français pèse aujourd’hui près de 10 milliards d’euros, la nouvelle génération est celle du passage à l’acte et le gouvernement a lancé un ambitieux plan pour 2022.

Pacte : un pack à impacts prudents

Le « Pacte », ce Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises signé Édouard Philippe et porté par le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, fut définitivement adopté par l’Assemblée nationale le 11 avril et le Conseil constitutionnel en a validé la constitutionnalité le 16 mai. Voici ses dispositions clés. Et les critiques qu’il suscite.

IA vertigineuses…

Avant qu’elle ne se produise, je n’y croyais pas, moi, à la singularité. L’intelligence artificielle reste créée par l’homme, se conduit selon des règles spécifiées par l’homme… J’avais lu ce bouquin étonnant en 2019, L’intelligence artificielle n’existe pas, écrit par un certain Julia, le Français de la Silicon Valley qui ne parlait que d’« intelligence augmentée ».

Le plan français : une ambition

L’IA française a connu l’hiver. Après un long retard à l’allumage, la France investit. Ambition : se positionner comme un leader européen. Où s’installe l’IA tricolore ? Son plan suffira-t-il ?

Six applis qui changent la vie

L’IA ne sera pas seulement technologique, industrielle, haut de gamme, un magma de big data à productivité exponentielle. Elle existera sous la forme de l’optimisation de tâches de tous les jours.

RGPD, 1 an : bilan mitigé

Les sites demandent d’accepter tout, ou accepter au cas par cas. La ruse est grossière. Rassurons-nous, ce tour de passe-passe ne saurait constituer une réelle conformité.

Assistants vocaux : amis, espions, agents publicitaires ?

Bien sûr, nous pouvons devenir idiots en utilisant l’intelligence des machines, seulement nous ne devenons pas idiots à cause des machines, mais à cause de nous.

Révolution de la donnée

La technologie a donné de la voix depuis quelques années dans les smartphones. Depuis, l’IA est en train de bouleverser les méthodes de travail et les services « métiers » des entreprises.

Ghosn : lâché par une élite complice ?

Avec Carlos Ghosn, l’élite épinglée par une justice nippone sans commune mesure avec la « bienveillance » qui prévaut pour nos criminels en col blanc met en lumière des phénomènes que Pierre Lascoumes décrypte à l’aune de son cadrage scientifique. À ses yeux, l’affaire révèle des points parlants.

La transmission d’entreprise, enjeu de société

Un dirigeant, même solidement accroché aux manettes, doit envisager le pire. En premier lieu, une perte d’autonomie. Le mandat de protection future, mis en place depuis 2009 mais peu connu en France, va désigner une personne qui se chargera de gérer la société et de prendre les décisions au cas où, à la suite d’un accident ou d’une maladie, le dirigeant serait dans l’impossibilité de le faire.

Une en vente

Next 40 : qu’avez-vous fait de la rentabilité et de l’entrepreneuriat en région ?

En outre, ce critère porte également en lui un effet pervers que l’on ne peut ignorer : sur les 40 entreprises sélectionnées, 35 sont encore et toujours parisiennes ! Et la raison est simple : en Île-de-France (qui concentre actuellement près de 70 % des investissements en valeur) l’accès aux fonds d’investissement et autres business angels est actuellement bien plus aisé pour ces start-up que pour leurs homologues en région.

L’ère de Babel de l’âge numérique

Les prescripteurs ont changé de camp. Les célébrités anciennes, les lumières, autrefois éminemment respectées les Einstein, Freud… ont laissé la place à des people d’un jour. L’histoire est pulvérisée, la science reléguée aux faits divers.

5G en France : un cahier des charges trop ambitieux ?

À l’automne 2019, l’Arcep, l’Autorité de régulation du marché des télécoms en France, conduira la procédure d’attribution des fréquences 5G pour la bande 3,4 GHz-3,6 GHz, qui constitue le cœur de la nouvelle technologie mobile.

Caroline Abram, opticienne et madone des lunettes qui embellissent

Sa marque d'optique est devenue une légende. Tout sourit aujourd’hui à Caroline Abram qui s’était crue condamnée à vendre des montures industrielles enfermée dans une boutique. Puis long tunnel où elle enfile des perles au Sénégal. Dix ans d’artisanat besogneux en appartement avant qu’Opra Winfrey ne chausse l’une de ses montures. Sa success story de rebond est une suite d’enchaînements gagnés. Admiration.

Sophie Lebas-Vautier, fondatrice de Good Fabric et de Marie & Marie, lauréate des re.start...

Sur la scène du Grand Rex, le 20 septembre, les re.start awards* à grand spectacle ont magnifiquement « dramaturgé » ce qu’ÉcoRéseau Business a « inventé » dès 2013 : la culture du rebond. L’idée très anglo-américaine qu’un échec n’est ni honteux ni rédhibitoire, simplement la chance pour un(e) entrepreneur(e) invétéré(e) de « rebondir » plus haut. Parmi 20 autres nommés, ce fut le cas de Sophie Lebas-Vautier, créatrice de Good Fabric et de Marie & Marie : des entreprises plutôt coton.

Pierre Pelouzet, le médiateur des entreprises

Un nominé particulier puisque tout entier tremplin de rebond et non « rebondisseur ». Mais le médiateur des entreprises sait que l’intervention « républicaine » bénévole de son entité est en soi un rebond pour l’entreprise qui en appelle à lui.

Réussir sa levée de fonds

Les dirigeants peuvent solliciter les « business angels », les fonds d’investissement (amorçage, capital-risque, développement) ou le « corporate venture » pour trouver des capitaux mais obtiennent parfois bien plus au gré des rencontres et enrichissent leur projet : une expertise, des débouchés commerciaux… Il est préférable d’avoir un bon ressenti avec l’investisseur car il faudra lui rendre des comptes régulièrement.

Vous perdez votre temps en réunion. Est-ce de votre faute ?

Mettons du jeu pour inciter à faire mieux. Lors d’un séminaire au vert, les participants avaient du mal à revenir en salle de réunion en temps et en heure. Chaque retardataire devait réaliser 10 pompes avant de s’asseoir. Et faire des pompes avec un smartphone, c’est super compliqué. Je ne vous conseille pas d’essayer…

Travailler avec plaisir pour travailler mieux !

Faire bouger les lignes en faisant rimer qualité de vie au travail et Responsabilité Sociétale des Entreprises, c’est possible. Un engagement au quotidien pour Juste à temps afin de contribuer à une croissance durable.

LES + LUS

L’Alfa Roméo Giulia cherche un second souffle

La version Sport Edition de notre essai dotée du moteur 190 ch et de la boîte auto à 8 rapports bénéficie d’un superbe habitacle en cuir fauve du plus bel effet.

Laetitia Gazel Anthoine, elle vous bipe au bon moment

Comment l’entrepreneuse est-elle tombée dans le bain de l’environnement mobile ? « Formation à Supelec et parcours d’ingénieur, puis j’ai rejoint le groupe Orange entre 1998 et 2007 pour des missions de consulting."

Un financement responsable pour un partenariat durable !

Certains accords ont déjà été mis en place dans le privé comme dans le public – chez Engie ou à l’Ugap par exemple – mais tout cela reste trop confidentiel. Pourtant, les retours sont tous très positifs et témoignent d’une vraie amélioration de la relation entre clients et fournisseurs.
X