Rebondir ou mourir : le défi des Ehpad

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Anne Baron, directrice générale de l’association Les Rebondisseurs Français.
Anne Baron, directrice générale de l’association Les Rebondisseurs Français.

Les Ehpad ont besoin, plus que jamais, de démontrer leur capacité à réinventer leur modèle, à rebondir. Une chronique signée Anne Baron, directrice générale de l’association Les Rebondisseurs Français.

Ehpad : un modèle économique en fin de vie ?

Orpea, Emera… Les scandales se sont succédé dans les établissements accueillant les personnes âgées. Entre accusations de maltraitance envers les pensionnaires, mal-être des salariés et succession de problèmes financiers, quel avenir pour le secteur ? L’image des maisons de retraite a été mise à mal : la perte de confiance des personnes ayant atteint l’âge d’or et de leur famille est à son zénith. Avec Medicharme qui, à défaut de remplir les lits, a dû se coucher il y a quelques jours : c’est tout un secteur qui est en crise. Mais face à l’inflation et aux, souvent faibles, revenus des personnes âgées, quelles solutions ? Le modèle économique est à revoir avec 80 % des établissements publics déficitaires et de nombreux acteurs du privé en sauvegarde, redressement ou liquidation judiciaire.

Orpea et Clariane : des rebonds en déséquilibre

Pour les groupes cotés, l’heure est au désendettement. Clariane poursuit son plan pour que ses derniers établissements ne tombent pas en sommeil. Quant à Orpea, sauvé de la faillite à la suite de plusieurs augmentations de capital, le groupe n’a pas rendu son dernier souffle et ne veut pas battre en retraite. Mais de là à dire que ces grands acteurs du privé ont terminé leur rebond … Il ne faut pas pousser mémé dans les orties ! Leur espérance de vie s’est allongée, mais il va falloir agir pour que le secteur, à l’agonie, ne se maintienne pas sous perfusion.

Ehpad : vers une nouvelle vie ?

Alors que le gouvernement vient d’émettre un avis favorable à l’accueil obligatoire des animaux de compagnie dans les Ehpad, certains établissements de la « silver economie » offrent de nouvelles pistes pour le « bien vieillir ». Des maisons de retraite ouvrent en interne des bistrots ou mettent en place des activités variées telles que des ateliers de sophrologie, de la zoothérapie ou encore des voyages grâce à la réalité virtuelle. D’autres résidences pour personnes âgées déploient des outils connectés et s’appuient sur la télémédecine pour répondre au manque de personnel médical. Enfin, alors que pour quelques établissements le coworking offre de nouvelles perspectives pour les travailleurs du troisième âge ou les extérieurs, le modèle de la start-up Tom&Josette donne une nouvelle vie au secteur en proposant des crèches intergénérationnelles dans les Ehpad et résidences seniors. Ces initiatives sonneront-elles l’âge de raison du secteur ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.