AirFrance

La Renault Talisman se muscle

La belle hérite du moteur sportif de l’Alpine un rien assagi et s’offre pour la circonstance une montée en puissance du meilleur effet.

Opel Combo : le cousin pour petits budgets

Dérivé des Citroën Berlingo et Peugeot Rifter, l’Opel Combo fait honneur à sa nouvelle famille d’adoption, le groupe PSA. Il hérite de toutes les qualités de ses cousins, véhicules familiaux de loisir, plus une : des tarifs taillés au plus juste qui créent un écart important avec les françaises. Du coup, l’on peut se demander s’il ne faudrait pas être fou pour dépenser plus ?

Volvo V40 Signature Edition : montée en gamme

La berline compacte de la marque suédoise prochainement renouvelée veut terminer sa carrière en beauté avec une série spéciale très équipée.

Citroën Berlingo renouvelle le familial de loisirs

Oui, les résultats commerciaux sont là : la marque qui fête ses cent ans cette année a vu ses ventes de VP progresser de 14,3 % en Europe en avril sur un marché globalement en recul. La France demeure le premier marché de Citroën (+ 29 % en avril, + 14,6 % depuis le début de l’année).

Dacia Sandero Urban Stepway : le low cost à la mode

Simple, facile à conduire, confortable, doté d’un coffre maxi volume (320 litres, l’un des plus grands de sa catégorie) Sandero est décliné en version Urban Stepway pour accueillir sous son capot le petit moteur essence 1 litre de 75 chevaux.

Citroën C5 Aircross : sur du velours

Surtout, le C5 Aircross se distingue de toute la concurrence par son incroyable confort grâce aux suspensions avec butées hydrauliques progressives.

Une nouvelle ambition pour la Ford Focus

La nouvelle Ford Focus de 4e génération a mis la barre assez haut au nom d’un design profondément remanié qui lui donne une nouvelle élégance et un zeste de sportivité, notamment dans cette version ST line au châssis abaissé de 10 mm.

Mercedes Classe A : carte techno

Attention aux bosses et aux dos d’âne ! La nouvelle Classe A est très basse, design oblige, et son spoiler avant a tendance à frotter, mieux vaut donc contrôler la vitesse.

Nouvelle Renault Megane RS : jubilatoire !

La quatrième génération de la Mégane Renault Sport apporte un énorme plaisir au volant en conduite sportive tout en faisant preuve d’une réelle polyvalence au quotidien. Parcours sans faute.

La Fiat 500X se refait une beauté

Le petit SUV urbain s’offre une cure de jouvence avec de nouveaux moteurs essence sous son capot. Une réussite.

Mondial Paris Motor Show @mobilité, @hybridation, @connectivité…

120 ans pour l’édition 2018 – une année paire sur deux –, toujours Porte de Versailles. Au « salon-de-l’auto » devenu Mondial, succède une appellation on ne peut moins française, Mondial Paris Motor Show.

Hyundai rajeunit son image avec le Kona

Le petit SUV urbain coréen, cousin du Kia Stonic, joue la carte du design pour séduire une jeune clientèle. Avec d’indéniables qualités routières et un généreux équipement.

Peugeot Rifter et Citroën Berlingo : deux visions d’une même ambition

PSA a entièrement renouvelé ses deux véhicules de loisir pour famille nombreuse dérivés de véhicules utilitaires.
Made in France, un triptyque toujours gagnant ?

Made in France : Concilier innovation et tradition

Le Made in France a deux visages, le premier qui reflète nos traditions et savoir-faire professionnels et le second qui n’évite pas d’angliciser le « Fait en France » pour mieux plaire et montrer son côté innovant…

La Seat Arona joue de ses charmes

Le petit SUV urbain dernier né du groupe Volkswagen cible une clientèle jeune avec un joli look et des prix serrés.

Mitsubishi Ecclipse Cross : plaisant au quotidien

Le nouveau SUV nippon, à la fois spacieux et confortable, bénéficie d’un attelage mécanique moteur-boite CVT agréable à l’usage.

Le DS7 Crossback voit grand

Le SUV familial de la nouvelle marque française veut concurrencer les meilleurs du segment. Il a pour cela de solides atouts à faire valoir.

Bilan en demi-teinte pour la nouvelle Polo

La petite Volkswagen apparue en… 1975 n’a plus rien à voir avec son ancêtre. La 6e génération fait peau neuve et s’essaie à la gaité colorée.

Le Duster roule dans la cour des grands

Le SUV Dacia se refait une beauté extérieure et intérieure et monte en gamme sans faire s’envoler ses tarifs. Chapeau bas !

Volvo s’attaque au marché des SUV compacts

Le XC40 est la première offre du constructeur suédois sur un marché déjà fortement concurrentiel dominé par les Allemands. Les grandes qualités de ce nouveau venu premium risquent toutefois de bouleverser l’ordre établi

Une en vente

Droits d’auteur : Internet s’apprête à connaître un bouleversement majeur

On l’aura compris : les impacts de cette directive comportent des enjeux économiques et sociétaux colossaux.

Caroline Abram, opticienne et madone des lunettes qui embellissent

Sa marque d'optique est devenue une légende. Tout sourit aujourd’hui à Caroline Abram qui s’était crue condamnée à vendre des montures industrielles enfermée dans une boutique. Puis long tunnel où elle enfile des perles au Sénégal. Dix ans d’artisanat besogneux en appartement avant qu’Opra Winfrey ne chausse l’une de ses montures. Sa success story de rebond est une suite d’enchaînements gagnés. Admiration.

Sophie Lebas-Vautier, fondatrice de Good Fabric et de Marie & Marie, lauréate des re.start...

Sur la scène du Grand Rex, le 20 septembre, les re.start awards* à grand spectacle ont magnifiquement « dramaturgé » ce qu’ÉcoRéseau Business a « inventé » dès 2013 : la culture du rebond. L’idée très anglo-américaine qu’un échec n’est ni honteux ni rédhibitoire, simplement la chance pour un(e) entrepreneur(e) invétéré(e) de « rebondir » plus haut. Parmi 20 autres nommés, ce fut le cas de Sophie Lebas-Vautier, créatrice de Good Fabric et de Marie & Marie : des entreprises plutôt coton.

Pierre Pelouzet, le médiateur des entreprises

Un nominé particulier puisque tout entier tremplin de rebond et non « rebondisseur ». Mais le médiateur des entreprises sait que l’intervention « républicaine » bénévole de son entité est en soi un rebond pour l’entreprise qui en appelle à lui.

Inventer une société où chacun pourra vivre bien, tout en étant protégé

Le monde du travail est un élément central de cette nouvelle société. Ces quatre éléments structurants, si nous ne sommes pas capables de les anticiper et de les analyser, alors, nous ne serons pas en capacité de créer de nouveaux espaces de travail partagés, de l’intelligence collective, de favoriser le travail indépendant...
Frédéric Rey-Millet Auteur/Hacker du management @Freymillet

Manager like a Rolling Stone ?

Ces deux objectifs atteints, le groupe se pose à nouveau la question de la pertinence de sa vision. Est-elle toujours valable et tient-elle des éléments extérieurs ? De la concurrence ? Nous sommes en 1964. Les Beatles, révélés au grand public deux ans plus tôt, avaient lancé à l’échelle planétaire la vague pop.
Sophie de Menthon, Présidente d'ETHIC, Présidente de SDME

Et pourquoi pas !

Rien à faire, on a beau parler des entreprises salvatrices, sources de progrès et d’emploi, encourager les prouesses françaises, noter les fortunes entrepreneuriales qui se créent... le bashing reste l’apanage de nos médias et des réseaux sociaux.

LES + LUS

Ces orateurs qui subjugent les publics

 Le vrai speaker répond à quatre exigences, explique ce théoricien du discours utile : il est un ou une expert/e dans son domaine. Il/elle est passionné/e par son sujet, fût-il étranger à son métier, comme c’est parfois le cas pour moi. Il/elle répond à une demande bien identifiée des entreprises ou des associations, souvent suscitée par les speaker’s bureau. Enfin le conférencier professionnel sait se faire rétribuer à la hauteur de sa prestation, il/elle répond à un marché solvable.

Ces start-up qui s’engagent pour un monde meilleur

Janvier 2018, Christophe Itier, Haut-commissaire à l’Économie sociale et solidaire et à l’Innovation auprès du ministère de la Transition écologique et solidaire, inaugure ce fameux French Impact. Un accélérateur d’entreprises innovantes et respectueuses des critères ESS (Économie sociale et solidaire), organisé en association loi 1901.

La loi Pacte, l’épargne salariale plus attractive encore !

Seuls 16 % des salariés des entreprises de moins de 50 salariés sont couverts par un dispositif d’épargne salariale, pourquoi ? La première raison est certainement le caractère facultatif d’accords de participation ou d’intéressement pour les entreprises de moins de 50 salariés même si elles dégagent des bénéfices, alors que la participation – la répartition des bénéfices – est obligatoire dès lors que l’effectif atteint 50 salariés.
X