Les femmes entreprennent en franchise
Les femmes sont de plus en plus nombreuses à entreprendre en franchise, crédits : shutterstock

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Près de 80 % des femmes étaient salariées avant de rejoindre l’univers de la franchise

La création d’entreprise attire de plus en plus les femmes, et c’est tant mieux. Notamment en franchise. Dans un dernier baromètre publié le 1er février, le cabinet Reconversion en franchise et la plate-forme de mise en relation Toute La franchise, ont tenu à analyser les motivations et les profils des femmes qui ont fait le choix d’entreprendre en franchise. Découvrez les principaux enseignements.

Une quête de liberté

Encore l’année dernière, selon l’Insee, les Français ont créé pas moins d’un million d’entreprises. Se mettre à son compte, disait-on autrefois, a la cote. Mais entreprendre, par définition, vous plonge dans une aventure pleine d’incertitudes… Au milieu la franchise, qui permet d’entreprendre mais avec le soutien d’une enseigne qui a déjà fait ses preuves, a de quoi rassurer. Les femmes sont nombreuses à s’y intéresser ces dernières années. Lesquelles ? 80 % des femmes interrogées par Reconversion en Franchise et Toute la Franchise étaient salariées avant de devenir franchisées ; plus de 4 sur 10 (43 %) ont plus de 45 ans ; et 79 % se sont lancées alors qu’elles avaient déjà au moins un enfant.

Surtout, un tiers des répondantes (34 %) veulent se lancer dans l’entrepreneuriat pour travailler pour soi et mieux gérer leur temps. Une liberté difficile à atteindre dans le monde salarial. Lorsque les femmes se lancent dans l’entrepreneuriat en réseau, elles sont encore plus de la moitié (52 %) à s’orienter vers des métiers de services – gardes d’enfants, cours d’anglais, services b to b. Les femmes franchisées sont tout de même 66 % à profiter de l’entrepreneuriat pour changer complètement de secteur d’activité, sorte de reconversion à 360 degrés.

L’argent ? pas leur priorité !

Enseignement majeur de l’étude : les femmes qui ont franchi le cap sont satisfaites du modèle ! 88 % des franchisées recommanderaient leur enseigne… Et plus d’une femme sur deux (52 %) auraient passer le cap bien avant si elles avaient eu connaissance du modèle de la franchise bien plus tôt. Voilà tout l’enjeu de la démocratisation de l’entrepreneuriat, de la franchise, auprès de toutes et tous.

L’appât du gain ne semble pas être ce qui motive le plus les femmes franchisées. À en croire l’étude, seulement 40 % des répondantes déclarent s’être rémunérées dès la première année et 51 % jugent ne pas mieux gagner leur vie en franchise qu’en tant que salariée. Entreprendre pour trouver du sens à ce que l’on fait, et être libre, ce sont pour ces raisons que les femmes sont de plus en plus nombreuses à être séduites par la franchise. Peut-être en ferez-vous partie ?

Journaliste-Chef de service rédactionnel. Formé en Sorbonne – soit la preuve vivante qu'il ne faut pas « nécessairement » passer par une école de journalisme pour exercer le métier ! Journaliste économique (entreprises, macroéconomie, management, franchise, etc.). Friand de football et politiquement égaré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.