Vite compris le 12 janvier

Temps de lecture estimé : 3 minutes

google2,42 milliards d’euros d’amende pour Google • La Commission européenne continue de sévir contre les géants de la tech américaine. Après Microsoft et Apple c’est au tour de Google de passer à la caisse. La Cour de justice de l’Union européenne devrait confirmer l’amende de 2,42 milliards d’euros infligée en 2017 au moteur de recherche. En cause ? Encore et toujours une violation des règles de concurrence sur le territoire de l’UE. Reuters rapporte que l’exécutif européen estime que Google a abusé de sa position dominante sur le marché des moteurs de recherche en conférant un avantage illégal à un autre de ses produits. En l’occurrence son service de comparaison de prix. Le retour de flamme est rude pour l’entreprise du groupe Alphabet, qui se dit malgré tout prêt à « continuer de travailler de manière constructive avec la Commission européenne ».

Rachida Dati nommée au ministère de la Culture On en sait davantage sur la composition du gouvernement Attal. Bruno Le Maire (Economie), Gérald Darmanin (Intérieur), Sébastien Lecornu (Armées) et Eric Dupond-Moretti (Justice) sont maintenus. La surprise nous vient de la Culture avec la nomination de Rachida Dati. Pour rappel, en juin 2021, sur France Inter, elle disait encore : « La République en Marche, c’est quoi ? Absence d’idéologie, de conviction. Un parti de traîtres de gauche et de traîtres de droite, qui n’est rien sans Emmanuel Macron ». Tout va très vite en politique… De son côté Prisca Thévenot devient porte-parole du gouvernement à la place d’Olivier Véran.

googleCosnova a fait une belle année • Rejoindre le top cinq des leaders mondiaux sur le marché du maquillage. Voilà l’objectif de cosnova à l’aube de son entrée dans sa vingtième année d’activité. Et si le groupe allemand peut se permettre de rêver aussi grand, c’est notamment parce qu’il a réalisé une année 2023 flamboyante. 32 % de croissance mondiale par rapport à 2022, une augmentation de ses ventes de plus de 30 % pour la deuxième année consécutive, 817 millions d’euros de chiffre d’affaires net… Bref, cosnova a largement dépassé ses propres objectifs. Alors, à la porte du milliard d’euros de chiffre d’affaires, l’entreprise va continuer ses efforts ! À surveiller.

Des drones en soutien aux pompiers • Il fallait trouver une solution pour stopper ces feux de végétation. En Vendée, les interventions des pompiers se comptent par milliers sur tout le territoire dès que les premières chaleurs et canicules frappent la région. Alors pour soulager les casernes locales, le Fonds vert du gouvernement a soutenu l’acquisition de drones aériens qui luttent contre les incendies. Coût de l’opération ? 172 500 euros pour quinze drones et la formation des télépilotes. Les pompiers de la région ont pu sauter le pas grâce à l’État qui finance à hauteur de 80 % cet achat. Depuis début janvier, l’équipe d’intervention est pleinement opérationnelle et se prépare donc pour l’été qui arrive. Cette nouvelle méthode permettrait de juguler les incendies avant qu’ils ne deviennent incontrôlables et d’ainsi préserver l’écosystème d’une région magnifique.

Aïe ! L’inflation est plus haute que prévu aux États-Unis • C’est l’information que redoutaient tous les investisseurs. Les chiffres de l’inflation américaine sont plus hauts qu’on ne l’attendait au mois de décembre  (à 3,4 % contre un consensus à 3,2 %). Et les indices outre-Atlantique en pâtissent. Avant même les premiers échanges, les futures sur le S&P500 et ceux du Nasdaq perdaient respectivement 0,16 % et 0,09 %. Côté européen, le CAC40 plongeait aussi à -10 points quelques dizaines de minutes après l’annonce. Même constat pour le DAX… Si les chiffres de l’inflation continuent de se maintenir au-dessus des espérances, la FED pourrait revoir sa copie et décider de ne pas abaisser les taux directeurs cette année. Ce qui serait une catastrophe pour les marchés financiers qui s’accrochent depuis plusieurs semaines à l’espoir d’un relâchement monétaire.

Il y aura bientôt autant d’habitants en Seine-Saint-Denis qu’à Paris • D’un côté, il y a une région à fort taux de natalité. Une région qui voit de très nombreux programmes immobiliers sortir de terre depuis quelques années. Une région qui va accueillir en son sein le village des athlètes et des médias lors des prochains Jeux olympiques et paralympiques. De l’autre côté, il y a Paris. Une ville plombée par les départs et qui a perdu 3,33 % de sa population sur la période 2015–2021. Alors évidemment, l’écart de population se réduit. La capitale comptait 2 133 111 habitants en 2021 contre 1 668 670 pour la Seine-Saint-Denis. Et le 93 n’a pas dit son dernier mot. Depuis trois ans, plusieurs villes locomotives comme Bondy ou Épinay-sur-Seine ont continué d’accueillir une population toujours plus nombreuse…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.