Vite compris le 19 mars

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Poutine : récit d’une soirée de victoire · C’est avec les jeunes militants de son parti Russie Unie que Vladimir Poutine a souhaité s’afficher au soir de sa cinquième victoire présidentielle. Loin de l’effusion de la fête, le président de la Fédération de Russie a tenu à répondre aux questions de la presse. Le tout sans éluder celles des journalistes américains présents sur place et qui n’étaient guère louangeuses, notamment à propos de la mort d’Alexeï Navalny. Le mandat qui s’ouvre durera six ans. Vladimir Poutine pourra se représenter aux termes de celui-ci. Notons que Vladimir Poutine n’a pas été félicité en Europe et en Amérique du Nord pour sa réélection, sinon par Charles Michel, président du Conseil européen. Au sujet de la guerre en Ukraine, le président russe a livré le commentaire qui suit : « Nous avançons lentement mais sûrement ».

Un « passe rail » pour les jeunes dès cet été ?Un « passe rail » pour les jeunes dès cet été ? · Améliorer le pouvoir d’achat des jeunes et leur permettre de découvrir la France à moindre coût. C’est tout l’objectif du « passe rail » que le gouvernement veut mettre en place dès cet été. Patrice Vergriete, ministre des Transports, espère avancer très vite sur ce dossier. « Le but du jeu est d’être le plus concret possible et d’aider nos jeunes », indique l’ancien maire de Dunkerque au micro de France Bleu Nord. Il voudrait sanctuariser un tarif unique estimé aux alentours de 49 euros, valable à volonté sur les réseaux TER et Intercités. « L’idée est d’avoir un tarif à l’échelle nationale. C’est pour cela qu’il faut une concertation avec toutes les régions de France », poursuit le ministre à propos de ce passe rail.

Le Maire de retour en librairie · Après un roman consacré au pianiste Vladimir Horowitz, Bruno Le Maire fait son retour littéraire avec un ouvrage plus attendu de la part d’un ministre. La voie française (Flammarion) a tout de la parfaite profession de foi. Bruno Le Maire y appelle notamment à mettre un coup d’arrêt à une certaine vision de « l’État providence » qui « accumule les dépenses mais ne revient jamais ». « L’État-providence a fini par devenir une machine à empiler de nouvelles dépenses publiques, sans examen de leur pertinence ni de leur efficacité, sans remise en cause non plus des dépenses précédentes. » Le ministre aux manettes depuis sept ans veut ainsi « mettre fin au mythe de la gratuité pour tout et pour tous ».

Naval Group remporte un gros contrat aux Pays-Bas · Bonne nouvelle pour « l’Europe de la défense » qu’Emmanuel Macron appelle de ses vœux. La Haye va acheter quatre Barracuda. Ces sous-marins de fabrication française remportent ainsi l’appel d’offre, devançant leurs concurrents allemands et… néerlando-suédois. L’investissement consenti par le gouvernement néerlandais s’établit entre 4 et 6 milliards d’euros, selon le quotidien De Telegraaf. Une bonne nouvelle pour Naval Group, qui efface en partie l’humiliation subie par l’annulation de la vente de douze sous-marins à l’Australie, en 2021.

Leclerc : « On ne reviendra pas aux prix de 2019 » · « Dans cette inflation, la moitié a servi à reconstituer les marges des grandes entreprises ». Une phrase choc qui nous bouscule. Elle est signée Michel-Édouard Leclerc. Sur RTL, le patron qui veut « casser la gueule à l’inflation » reconnaît toutefois qu’on ne reviendra pas aux prix de 2019. Un peu taciturne, il juge « abusive » l’inflation de ces derniers mois et reconnaît que « personne ne saurait expliquer la hausse de 40 % du paquet de pâtes ». Bonne nouvelle toutefois : « Sur le deuxième trimestre de cette année, l’inflation va devenir plus raisonnable ». Tant mieux, car les Français tirent la langue !

crédits : shutterstock

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.