Page 8 - EcoRéseau n°24
P. 8

www.ecoreseau.fr
n°24
4 La bonne nouvelle ici et maintenant Retour en grâce des business angels en France. Selon le baromètre des investissements individuels dans les start-up, réalisé tous les trimestres par le fonds isai, le montant total investi par les business angels dans des start-up en France a progressé de 53% en un an. Ainsi, le montant total déposé par les investisseurs indivi- duels est passé de 8 millions d’euros au deuxième tri- mestre 2014 à plus de 16 millions au deuxième trimestre 2015. En cinq ans, les créateurs d’entreprise n’ont jamais levé autant de fonds par ce biais.
4 Pour rêver très loin
L’entreprise britannique Remy Nova (Reminova) a développé une façon d'accélérer le processus précoce de la carie dentaire en ajoutant des phosphates et du calcium au moyen d’impulsions électriques. Les dents pourront ainsi se régénérer beaucoup plus vite. Cette technologie permettra de remplir la carie den- taire et remplacera ainsi les plombs qui nécessitent un soin régulier. Reminova recherche actuellement des investisseurs pour mener des essais cliniques et la fabrication des premiers prototypes pour les cabi- nets dentaires.
PANORAMA Le baromètre de l’optimisme
Les bonnes nouvelles existent, encore faut-il les attraper...
Venir ensemble est un commencement ; rester ensemble est un progrès ; travailler ensemble est un succès Henry Ford
Le verbatim à retenir...
Des chiffres et des lettres agréables
Le graphique
encourageant
Selon une étude récente de
la Dares, la moitié des em-
plois vacants se situe dans
les petites entreprises, soit
un vivier d’emplois sous-estimé. Pour celles de 1 à 9 salariés, le taux d’emplois vacants est de 2,4% au 4e trimestre 2013, soit 75700 emplois vacants. C’est presque cinq fois plus que pour les entreprises de 10 salariés ou plus (0,5% au 4e trimestre 2013). Quant aux entreprises de 500 salariés ou plus, le taux d’emplois vacants reste très faible à 0,3% au 4e trimestre 2014.
par Thierry Saussez Fondateur du printemps
Emplois vacants
100000
1 à 9 salariés
50000 0
7,6 Suite au sondage d’Eurostat, c’est la note que les jeunes Français, âgés de 16 à 24 ans, ont attribué à leur niveau de vie en France. Sur une échelle de 0 à 10, ils ont évalué leur situation sur le plan financier, du logement, du travail, des rapports humains, le quotidien et même le sens de la vie. Une moyenne plutôt bonne qui place la France après les grands gagnants de l’étude, Autriche, Islande et Fin- lande (8 sur 10), mais à côté de l’Allemagne qui a eu le même score. Par contre en Bulgarie ou en Ser-
2,4% 75700
4eme trimestre 2013
Entreprise de
Entreprise de 10 salariés ou plus
Entreprise de 500 salariés ou plus
0,3%
0,5%
L’onde positive
bie la moyenne tourne seulement autour de 6 !
Des brèves qui donnent le “smile” le matin...
Selon l’agence de presse bloomberg, Deezer compte lever des fonds auprès d’investisseurs. Cette transaction pourrait valoriser le service streaming musical Français à environ 1 milliard d'euros (1,1 milliard de dollars). Ainsi, il entrera dans le club des « licornes », start-up privées valorisées à plus d’un milliard de dollars. Un niveau rare pour une start-up française, pour le moment atteint seulement par le service de covoiturage blablacar.
il paraît évident, pour réussir quoi que ce soit, qu’il vaut mieux s'appuyer sur ses forces. On a rarement vu quelqu'un atteindre un objectif à partir de ses fai- blesses.
de l’optimisme
Grâce à la loi Macron, depuis le 7 août, la résidence principale de l’entrepreneur individuel reste insaisissable par ses créanciers pour ses dettes professionnelles ! Toute personne physique immatriculée au RCS, au répertoire des métiers et au registre de la batellerie artisanale peut profiter de cette insaisissabilité. De même que les personnes exerçant une activité professionnelle agricole ou indépendante comme auto-entrepreneur, commerçant, artisan. Ceci dit, la loi ne s’applique pas à ceux qui ont été suspectés de fraudes et d’inobservations fiscales graves et répétées.
Appuyez-vous sur vos forces
Le meilleur pays pour l’entrepreneuriat féminin est... les Etats-Unis. Mais l’enquête GWEL (Global Women Entrepreneur Leaders) Scorecard réalisée en 2015 a attribué 62 points à l’Hexagone, le classant en sixième position du classement réalisé sur 31 pays. Ces derniers ont été noté sur cinq catégories principales : environnements d'entreprise relative, accès aux ressources, leadership et droits, chaîne pour les femmes entrepreneurs et potentiel de croissance des entreprises féminines.
Cela mérite néanmoins une analyse plus approfondie. Nous ne connaissons pas vraiment l'étendue de nos qualités et de nos ressources intérieures. Nous semblons souvent plus charmants du fait de nos fragilités que de notre puissance. Cette fragilité est d'ailleurs l'un des principaux facteurs de résilience pour rebondir.
résultante des apprentissages, de la per- formance dans la mise en œuvre, du niveau d'excellence dans le résultat.
Si je parle d'apprentissage c'est bien la preuve que nous avons appris et que nous devons conserver cette curiosité, cette soif de découvrir de nouvelles pratiques sus- ceptibles d'élargir notre champ de com- pétences et remédier à certaines faiblesses. Cette fluidité, cette mobilité, cette ouverture d'esprit sont absolument nécessaires dans la société d'aujourd'hui.
Un, deux, trois, soleil : le chômage reste stable au deuxième trimestre en France métropolitaine, selon l’insee. Le taux de chômage au sens du biT est de 10,3% de la population active en France. En France métropolitaine, avec 2,9 millions de chômeurs, le taux de chômage s’établit à 10%, comme au trimestre précédent. il diminue chez les jeunes de 15 à 24 ans (-0,6) et les 25-49 ans (-0,2), mais augmente pour les personnes âgées de 50 ans ou plus (+0,6).
il convient de commencer par un état des lieux de ce que nous faisons avec aisance, de nos connaissances et de nos qualités reconnues. S'appuyer sur ses forces nécessite de ne pas faire l'impasse sur ses faiblesses. Sans doute, comme moi, avez-vous connu des moments où, fragilisé, vous avez dé- branché, vous vous êtes mis en retrait. Cette distance vous a permis d'isoler la difficulté pour la contourner ou puiser dans vos réserves pour vous reconstituer et finalement atteindre votre objectif. Sans doute, comme moi, considérez-vous qu'il est des domaines dans lesquels vous êtes nul et qu'après tout on ne peut pas être bon en tout. C'est vrai pour partie. C'est faux si cela implique une fermeture, le moindre effort, l'idée que vous êtes au- dessus de toutes ces bricoles qui ne vous intéressent pas.
L'optimisme lucide consiste justement soit à renoncer pour faire autre chose soit, si cela est indispensable, à passer la vitesse surmultipliée, à chercher des alliés, à puiser dans ses réserves.
En 1973, Carlos Costa fuit avec sa famille la dictature de Salazar au Portugal et échappe aux guerres coloniales menées par l’Estado Novo en Afrique. Arrivé en France, il souhaite trouver un emploi et recommencer sa vie, mais il n’a pas de papiers... Grâce à ses amis compatriotes, un plâtrier Nantais l’embauche. Malheureusement, ce travail n’est pas déclaré et toutes les promesses de l’employeur de l’aider pour les papiers français s’évaporent. Un an plus tard, Carlos Costa décide donc d’intégrer une société de nettoyage en qualité de simple employé de service. Armé de son seau et de la volonté d’intégrer le pays et réussir, il apprend vite la langue et gravit les échelons jusqu’à parvenir au poste de directeur de l’entreprise. En 1983, muni d’un simple certificat d’étude, il décide de se mettre à son compte et crée la société Serenet (Service Régional de Nettoyage). Quelques années plus tard, après avoir décroché son bTS, son fils José Carlos Costa entre dans la société. Son père la lui cédera en 2004 avec ses 300 employés et 3700000 millions de chiffre d’affaires. « Contrairement à mon père qui voulait juste vivre correctement de son entreprise et créer quelques
emplois, j’ai pris des risques et opté pour la croissance externe », explique-t-il. Dès 2004, il rachète Net Ouest Nettoyage, une entreprise de nettoyage basée à Nantes et en 2015, Saines Nettoyage implantée à Tours, mais aussi à bourges, Rennes, Vitré et Chinon. « En 11 ans, nous avons multiplié notre activité par dix. Aujourd’hui, nous réalisons 37000000 millions de chiffre d’affaires et comptons 1900 employés », déclare José Carlos Costa. A ce jour, la société souhaite poursuivre son développement. « Nous commençons à développer le service à domicile et d’autres métiers proches des multiservices : changement du sol, un peu de peinture, etc. », dévoile le président, ambitieux quant aux nouveaux objectifs de sa PME. « Bien sûr, je poursuivrai la volonté de mon père, c’est-à-dire la création d’emplois et l’intégration des gens issus de l’émigration. Nous formons tous nos salariés, que ce soit dans le métier ou dans la pratique de la langue française. D’ailleurs, le taux d’embauche a désormais atteint plus de 70%. »
Anna Ashkova
Pour les optimistes, là est la clé. Une force part d'un engagement, de l'émotion positive produite par la satisfaction, de la
S'appuyer sur ses forces implique de bien se jauger, de s'auto-analyser, de connaître ses faiblesses et en même temps de ne pas surestimer ses qualités, de ne pas les sublimer, de ne pas prendre le risque de se retrouver dépourvu avec une force qui ne procéderait que de notre imagination.
il est alors plus facile de faire le tri. À quelle faiblesse peut-on remédier ? À quel prix ?Avec quelle nécessité et quelle dépense d'énergie. Souvent il ne sert à rien de faire des moulinets ou des prières en s'obstinant à vouloir faire quelque chose sans en avoir réuni les conditions. Le risque du désenchantement est alors fort qui démonétise même nos forces. Dans ce cas, mieux vaut consommer moins d'énergie pour développer une force déjà acquise.
Labellehistoiredumois: ilétaitunefoisunétrangerquicréasonentreprise
8
OCTObRE 2015


































































































   6   7   8   9   10