Prélèvement à la source : les entreprises procrastinent

Le prélèvement à la source (PAS) entrera en vigueur le 1er janvier 2019 : l’employeur deviendra le collecteur de l’impôt sur les salaires. Cette grande réforme fiscale implique de multiples conséquences pratiques pour les entreprises selon leur taille, le nombre de salariés et de sites, et leur structure organisationnelle. Toutes les entreprises sont concernées. Cette enquête s’appuie sur les résultats de sondages menés en novembre 2017 à l’occasion de conférences et webcasts organisés par EY sur le sujet. Ont répondu 169 dirigeants (finance, RH, paie…), acteurs du déploiement du PAS au sein de leur entreprise.

Les faits saillants :

• Près des deux tiers des entreprises n’ont pas encore engagé d’actions pour déployer le prélèvement à la source

• Les facteurs clés de succès pour une mise en place sereine du prélèvement à la source : une bonne connaissance du contenu et des modalités pratiques de la réforme, la gestion opérationnelle des changements par les équipes paie,
l’anticipation des impacts sur les process de l’entreprise (SI Paie et SIRH, trésorerie…), la communication auprès des salariés : 64,5 % des services indiquent que rien n’a été fait à ce jour en attente de la confirmation de la réforme.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.