Air France Bluebiz

Monde

EcoRéseau Business revient sur une problématique très commentée de l’actualité internationale pour en saisir les enjeux et la portée.

L’imprévisibilité va orchestrer la géopolitique à venir

Gageons alors qu’au sein même de cette instabilité et de cet inconnu, et afin de vivre et non pas simplement survivre, il naîtra également certainement de cette crise une meilleure compréhension de notre relation au monde, ainsi qu’une humilité et une générosité dans l’entraide qui font cruellement défaut à une scène internationale...

Brexit : des risques à anticiper pour vous, entrepreneurs

Quels sont les secteurs d’activité les plus exposés ? Bien sûr, celui du commerce, les exportateurs français de vins et spiritueux en tête, pour lesquels le Royaume-Uni constitue le deuxième plus gros client en valeur.

La Commission européenne veut reprogrammer nos sociétés en danger climatique

L’Europe ambitionne également d’injecter la durabilité dans toutes les activités. L’un des leviers pour y parvenir est le drainage imposé des investissements des banques vers des activités plus propres et durables.

Programme d’investissements verts : La Commission européenne veut reprogrammer nos sociétés face au danger climatique

« Devenir le premier continent climatiquement neutre au monde d’ici à 2050 est le plus grand défi et la plus grande chance de notre temps », explique la Commission européenne. C’est l’ambition du Green deal européen, présenté en décembre 2019. La Commission que préside Ursula von der Leyen devrait rendre une première proposition d’ici au printemps. Des milliers de milliards d’euros seront investis par les États membres et l’Europe pour reprogrammer notre société. Ça vaut le coup de se pencher sur cette grande vague verte européenne.

« Japonisation » rampante ou fantasme économique ?

« La japonisation se traduit par des taux d’intérêts structurellement très bas : le Japon a été le premier pays confronté à cette situation, avec le Zero Interest Rate Policy – ZIRP –, dès 2001, des assouplissements quantitatifs de la part de sa banque centrale, ce qui était assez innovant, relève de son côté William De Vijlder, directeur de la recherche économique du groupe BNP Paribas.

12 ans après la crise financière : des changements positifs à effet anesthésiant…

Les remèdes se révéleront-ils plus dangereux que les maux qu’ils doivent soigner ? « La surréglementation a tendance à rendre myope et à freiner l’activité, hésite Philippe Crevel.

La France dans le monde : 7e PIB, championne du pessimisme, et pourtant…

Oui, il faut relativiser la toute-puissance du PIB « pensé comme ultime mesure de la performance économique », martèle Hugues Poissonnier. Qui prône de se tourner « vers d’autres indicateurs comme le bonheur intérieur brut » !

Le dernier défi de Poutine

« Dans son discours du nouvel an, il a insisté sur les sujets économiques et sociaux qui ternissent actuellement sa popularité. L’âge de la retraite a même été repoussé une première fois de six mois pour cette année, observe l’économiste de chez Coface. Mais ces manques demeurent inégalement répartis sur le territoire. »

Japon : entre millionnaires et misérables

Une “société toboggan” est une société dans laquelle il suffit de glisser un peu par inadvertance pour ne pouvoir se raccrocher à quoi que ce soit, et être condamné à tomber jusqu’en bas. 

Protectionnisme américain : quels impacts pour les entreprises européennes ?

« Un séisme pour le monde ». Au lendemain de l’élection de Donald Trump à la tête des États-Unis, en novembre 2016, nos confrères du Monde titraient sans équivoque. Deux ans après, quels impacts les décisions du « président orange » ont-elles sur les entreprises françaises et européennes ?

Deuxième pays le plus peuplé, 7e pays du monde par sa superficie, 6e nation...

Le 10 juillet 2018, la Banque Mondiale a donné le blues à l’ego français : pour la première fois, le PIB de l’Inde dépassait celui de la France et l’hexagone est passé au septième rang des économies mondiales.
Le 9 juillet 2018, au ministère de l’Économie et des Finances, l’on a débattu des défis économiques auxquels l’Europe doit encore faire face…

Débat : l’Europe face à une nouvelle crise ?

2008, le monde entier « trinque ». En cause, la cupidité de traders américains enrichis par des prêts immobiliers consentis à des « subprimes » incapables de rembourser leurs traites.
Les communautés ont-elle eu l’idée de dépolluer les cieux ?

Militantismes religieux et écologie

Si la religion semble difficilement s’occuper aujourd’hui de la charge des âmes, elle semble avoir trouvé d’autres terrains de chasse spirituels. Et l’écologie se serait déjà taillé une place – certes de façon inégale – dans les différentes religions.
En Inde, les entreprises construisent des villes entières. Loyer, police, énergies. Tout leur est dû.

Les relais de l’Etat à l’étranger

En France, l’auto-déclaré néo-libéral Emmanuel Macron pourrait être tenté par les nombreuses expériences de désengagement de l’Etat au profit du privé observables dans les pays anglo-saxons. Revue d’efficacité de ces relais associatifs et privés, qui se rapprochent toujours plus des compétences exclusives de l’Etat.
L’étoile s’est depuis quelque peu ternie...

Polémique : distinguer l’oeuvre de l’artiste

A l’heure où il s’agirait de tout savoir sur la vie privée des artistes, ne sommes-nous pas en train de cesser de les idolâtrer ?
« Regardez, il n’a pas sa veste ! Exhibitionniste ! »

La montée du néo-puritanisme

Un mouvement de fond, plutôt déconnecté de la religion, faisant suite à une période de libération des mœurs. Rien de nouveau sous le soleil…

Une en vente

Tribune libre : l’immobilier de placement face à la crise

Comment vit le marché de l’immobilier patrimonial, classe d’actifs importante pour les experts financiers et leurs clients ?

Antoine Frérot : avant le jour d’après, il faut réussir les jours d’avec

Que savons-nous de ce « monde d’avec » ? Que faut-il faire pour le réussir ? Quel sera le rôle de l’État et des entreprises ? La vision d'Antoine Frérot, PDG de Veolia.

Tribune libre : transport et supply chain : un écosystème à réinventer

Le nouveau modèle générerait plus d’expéditions à volumes réduits, synonyme d’une hausse du coût global et d’une gestion plus compliquée car le juste-à-temps et le 0 stock ne seront plus la règle.

Michel Vaujour : une femme l’a fait rebondir

Ce qui devient riche, c’est la lecture de l’énorme livre que le « braqueur français » publie chez XO Éditions en septembre 2018. Cette fois, on écoute la « voix » du personnage.

Nathalie Woog : le MICE à échelle américaine

La réussite de la soirée la bombarde responsable de l’événementiel au sein de la direction de la communication du groupe. Nathalie Woog s’« éclate ».

Thierry Copernic : leçons de vie en tout anonymat

Il nomme le choc qui a failli lui coûter la vie « un déclencheur émotionnel ». Gentil. Car à l’image du chat égyptien à neuf vies, il en accumulé des vies, tiens, comme par hasard déjà neuf TPE.

Oui, la maîtrise de la langue française fait la différence !

Avez-vous déjà expérimenté les conséquences d’approximations sémantiques de vos jeunes collaborateurs dans vos relations presse ? L’orthographe, la grammaire, la syntaxe se doivent d’être irréprochables dans le monde professionnel.
Patrick Levy-Waitz, président de la Fondation Travailler Autrement, PDG d'ITG, leader du portage salarial

Le jour d’après

Les difficultés et les facilités divergent en fonction du degré de maturité des organisations vis-à-vis de cette façon de travailler.
Sophie de Menthon, Présidente d'ETHIC, Présidente de SDME

Quelles personnes physiques ou morales devraient donc dire « J’aime ma boîte » ?

« J’aime ma boîte », devraient bien sûr dire les membres du personnel, les intérimaires et aujourd’hui les travailleurs « indépendants » employés par la boîte. Mais pourquoi pas aussi les équipes sportives ou les associations liées à l’entreprise ?

LES + LUS

Taux de mortalité covid par pays : attention, ils sont trompeurs

Plusieurs méthodes se sont fait jour qui visent à obtenir des décomptes homogènes d’une nation à l’autre. Par exemple, le nombre de victimes dans chaque pays par rapport à sa population. Du coup, les pays les plus gravement atteints ne sont pas en tête du nombre de morts total.

Dans ces pays, la covid-19 se conjugue au passé…

Près de 50 pays ont d’ores et déjà décrété que le Sars-CoV-2 n’était plus à l’ordre du jour.

Julia de Funès : “le rôle de l’entreprise n’est pas de rendre les salariés...

À l’heure actuelle, les grandes entreprises se portent économiquement bien. Et pourtant, la démotivation est généralisée : le nombre d’arrêts maladies est en progression et les burn-out, bore out, brown out sont de plus en plus fréquents.
X