Métamorphose des managers à l’ère du numérique et de l’intelligence artificielle

Nous sommes entrés dans la civilisation dite « numérique », au sein de laquelle l’homme conserve un rôle essentiel à condition qu’il comprenne et s’approprie les transformations en cours (intelligence artificielle, robots, plateformes numériques) au niveau des acteurs et des usages. Dans ce contexte, se pose une question cruciale à laquelle répond cet ouvrage : comment manager à l’ère du numérique et de l’IA ? Guidées, d’une part, par la conviction que la métamorphose du manager s’impose s’il veut préserver des valeurs humanistes au sein de cette nouvelle civilisation et devenir un « manager augmenté » par l’intelligence artificielle, et d’autre part, animées par l’envie d’aider les managers à trouver leur place et à redéfinir leur rôle dans ce nouvel environnement, Cécile Dejoux et Emmanuelle Léon ont écrit un livre visionnaire, en choisissant d’analyser la situation à travers trois prismes : L’être: parce que transformer les organisations, c’est d’abord se transformer soi-même, manager implique aujourd’hui l’acquisition de nouvelles compétences stratégiques telles que les compétences numériques, d’agilité et de Design Thinking. Les lieux : parce que dématérialiser le travail, c’est se poser la question du lieu où il s’exerce (open space(s), télétravail, coworking, fablabs…) et de la capacité de ces espaces de travail à générer performance et épanouissement. Les autres: parce que manager, ce n’est plus donner le « la » mais le tempo, il faut réapprendre à collaborer, en face-à-face et à distance, avec ses collaborateurs, mais aussi avec des plateformes numériques, des robots et des intelligences artificielles, et développer de nouvelles compétences dans ses relations avec les autres.

Métamorphose des managers de Cécile Dejoux et Emmanuelle Léon, Edition Pearson, 2018.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.