Pensée magique, pensée logique de Luc de Brabandère

Cette nouvelle édition de la petite philosophie de la créativité essaie de comprendre le type de logique qui conduit à l’instant magique de l’eurêka. Depuis Aristote jusqu’à Bertrand Russell, il a fallu énormément de créativité pour établir la science de la logique. Quand on parle d’une personne, d’une pensée ou d’un discours « créatif », de quoi parle-t-on exactement ? D’une personne, d’une pensée ou d’un discours qui « sort des cadres établis », nous dit-on. Des cadres ? Ceux des stéréotypes et des idées reçues ? Faut-il alors, pour être plus créatif, penser en dehors de tout contexte ? Non, nous dit ici Luc de Brabandere, consultant associé du BCG habitué de nos colonnes pour son travail fourni sur l’innovation, la philosophie, l’humour… et finalement tout ce qui sort des sentiers battus. En réalité, l’imagination a, comme la pensée rigoureuse à laquelle on l’oppose trop facilement, une logique ! Qu’il ne faut ignorer si l’on veut en faire preuve. Tout l’art consiste en fait à… concevoir de nouveaux cadres de pensée, capables de faire émerger une nouvelle solution. Des syllogismes grecs aux brainstormings de la Silicon Valley, en passant par l’apport de la psychologie ou des travaux de Lewis Caroll et Allan Turing, Luc de Brabandere, mathématicien reconnu dans les sphères du management et de la gestion d’entreprise, nous invite ici à nous plonger dans l’histoire secrète de la « folle du logis ». Pour mieux la canaliser et en tirer parti.

« Pensée magique, pensée logique » (Poche), de Luc de Brabandère, éd. Le Pommier, 2017.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici