Heureux comme Crésus ? Leçons inattendues d’économie du bonheur

Crésus était immensément riche. Mais était-il seulement heureux ?

Depuis plusieurs décennies, des chercheurs iconoclastes comparent les situations économiques et les niveaux de bonheurs individuels à travers le monde. Ces travaux, dont les résultats défient parfois l’intuition, sont aujourd’hui regroupés au sein d’une discipline au nom poétique : l’économie du bonheur.

Argent, travail, consommation… faisons-nous ce qu’il faut pour être heureux ? En évitant les clichés comme les réponses subjectives ou idéologiques, l’économie du bonheur fournit des repères bienvenus pour nos décisions, grandes et petites.

Alors que le climat économique invite plus à la déprime qu’au bonheur, il est peut-être temps de prendre des leçons d’un genre nouveau…

Une deuxième édition enrichie, avec trois nouvelles leçons (sur l’immobilier, la retraite et la consommation collaborative) de Mickaël Mangot, docteur en économie qui dirige l’Institut de l’Économie du Bonheur. Il enseigne à l’AgroParisTech ainsi qu’à l’ESSEC à Paris et Singapour.

(de Mickaël Mangot*, Eyrolles, 2ème édition, 282 pages – 17 €)

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici