James Tissot : L’ambigu moderne

Peintre majeur et incontournable des aristocrates, dandyset parisiennes des années 1870 et 1880, James Tissot sut également magnifier la haute société victorienne. Associé au Fine Arts Museum de San Francisco, le musée d’Orsay rend hommage à cet artiste fascinant, inspiré tant par ses confrères modernes que les préraphaélites anglais et le japonisme ambiant. Si ses portraits et scènes de genre bourgeoises constituent d’éblouissants défilés
de mode, il s’attelle également à des projets plus personnels: des aquarelles d’une modernité folle pour illustrer la Bible à la fin de sa vie, mais aussi divers objets en émaux. Une multiplicité de talents et un pinceau d’une extrême précision. La scénographie, sobre et printanière, invite à déambuler au milieu des chefs-d’œuvre, tous réunis, au gré des atmosphères. Tissot, un art brillant et inclassable.

Jusqu’au 13 septembre au musée d’Orsay, Paris.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.