Downsizing

Des scientifiques norvégiens découvrent le moyen de réduire l’être humain pour répondre aux problèmes de surconsommation, d’environnement et de surpopulation. L’idée de génie entraine la création de colonies un peu partout dans le monde avec une promesse de taille pour ceux qui décident de mesurer 12 cm : celle d’accroitre exponentiellement leur pouvoir d’achat car le prix de la vie est corrélé à la taille des objets. Entendez qu’un palace est vendu au prix d’une grosse maison de poupée… Paul Safranek et sa femme Audrey, couple américain incarnant la middle-class sans perspectives, se laissent séduire par l’idée d’un renouveau en plus petit. Suite à l’opération de réduction, Paul apprend que sa femme ne l’a pas rejoint. Débute alors une quête de sens pour cet homme miniature alors en plein désarroi…quête qui le mènera à l’autre bout du monde aux pays des premiers colons miniatures. Il fallait avoir l’idée de réduire les personnes mais dans une optique de salut de la planète. On est loin de « Chéri, j’ai rétréci les gosses ». Cela dit, l’enjeu de la miniaturisation semble tellement énorme à gérer que le film s’essoufle pour tomber dans une morale faite de bons sentiments. Un film à regarder le dimanche après-midi lorsque la météo ne se prête pas aux balades…

Downsizing,  Drame/Film de science-fiction d’Alexander Payne, 2h 15m avec Matt Damon, Hong Chau, Christoph Waltz. 2017

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.