Profitez de l’été pour booster votre carrière

Les vacances constituent un temps propice aux prises de décision en matière de carrière. On est alors disponible pour s’informer, en parler en famille et prendre du recul. Voici quelques pistes pour orienter les recherches des cadres en quête d’évolution.

Dans le Top 5 des formations les plus recherchées par les Français·es figure le bilan de compétences. Ouvert à tout·es les cadres salarié·es ou demandeur·ses d’emploi, il est devenu en quelques années un passeport pour la reconversion professionnelle. Une prise en charge va se faire via un organisme adapté à la situation et au projet de vie : Pôle emploi, l’Apec ou un organisme spécialisé… Le bilan de compétences est finançable par le CPF, avec ou sans accord de l’employeur, sur ou en dehors des horaires de travail du·de la salarié·e. Le CPF va aussi financer le bilan de compétences d’un·e demandeur·se d’emploi. Bon à savoir, l’employeur lui aussi finance ce bilan dans le cadre du plan de développement des compétences ou d’un congé de reclassement, dans la foulée de la signature d’une convention. Ces formations sont parfois intégrées au processus de recrutement des MBA. Ils aident alors à cerner les qualités professionnelles. Les bilans adaptés aux profils cadres distinguent les profils : leader, persévérant, consciencieux, sociable, explorateur, novateur… (et le tout au féminin aussi, bien sûr). Même s’il n’aboutit pas sur une reconversion, ce bilan est toujours positif en ce qu’il donne à chacun·e l’occasion de se mieux connaître.

Les formations à distance

La formation à distance est le moyen idéal d’optimiser son temps cet été. Elle est le moyen au.à la cadre en reconversion ou désireux·se de se former d’acquérir de nouvelles compétences sans empiéter sur son activité professionnelle. En France, on estime que quasiment la moitié des formations est proposée en distanciel. La formation en management offre l’accès à une large palette de fonctions stratégiques dans tous les secteurs : commercial, finance, marketing, ressources humaines, gestion de projet, communication… La crise sanitaire a mis au point les techniques et outils d’apprentissage à distance : cours vidéos, classes virtuelles, chaînes Slack, travail avec les professeurs…

Des modules de formation 100 % gratuits : un test de motivation

Certaines grandes écoles de management telles l’ESCP ou HEC proposent des modules de formation gratuits. Ils sont certes moins intéressants que les formations payantes, notamment parce qu’ils ne sont pas diplômants, mais présentent toutefois l’intérêt de mesurer l’aptitude personnelle à suivre une formation en ligne et à persévérer dans ce projet. Ils occupent utilement une période de chômage partiel, un congé parental ou des vacances.

Les MBA : vision 360 et accélérateur de carrière

Vous êtes cadre en entreprise et souhaitez évoluer vers de nouvelles fonctions ? Le MBA permet offre une vision globale de l’entreprise. Il s’agit d’un programme généraliste d’accès à toutes les fonctions de direction. Au cours de la formation, l’accent est mis sur le leadership en vue d’améliorer le management de l’entreprise. Un MBA complète vos compétences avec une formation poussée dans les domaines du management, des ressources humaines, de la finance et des langues, afin de booster votre carrière. Avantage du MBA, il est conçu pour concilier votre emploi du temps professionnel, la formation et le développement de votre réseau en France et à l’international. Si le master facilite le changement de métier, le MBA est avant tout un accélérateur de carrière. Il convient aux cadres en capacité de prendre en charge des fonctions de direction mais qui manquent d’outils ou souhaitent renforcer leur réseau et leur leadership. Une formation de master sera plus adaptée aux salarié·es dont l’objectif premier est de changer de métier et non d’accéder à des fonctions de direction.

MBA ou eMBA ?

Comment distinguer le MBA du eMBA ? L’eMBA (Executive Master of Business Administration) est souvent perçu comme une version spécialisée du MBA. Si les deux diplômes sont très proches en termes de reconnaissance sur le marché du travail et en termes de valeur du diplôme, l’approche de l’enseignement est très différente. Les candidat·es au eMBA sont généralement plus âgé·es et revendiquent une expérience professionnelle solide. L’eMBA est en général suivi sur un rythme de temps partiel, tandis que les candidat·es au MBA à temps plein sont souvent en quête d’un changement de carrière immédiat ou recherchent une expérience plus large pour booster leur carrière. Mais les différences entre les deux sont bien plus profondes que l’âge ou l’expérience professionnelle… L’executive MBA est destiné aux hauts potentiels qui, pour accéder à des fonctions au sein du Comex ou à de hautes fonctions, doivent acquérir une approche internationale de l’entreprise. La formation sera sollicitée à l’initiative du·de la cadre qui ne se sent pas apte à affronter directement ces fonctions ou à la demande de l’entreprise aux attentes spécifiques le·la concernant.

Executive Master

Les executive masters sont axés sur une compétence précise. Il peut s’agir de finance corporate, de marketing, de management ou de numérique. Cette formation est axée sur l’acquisition de compétences techniques. Elle va aussi prendre de la hauteur, se focaliser sur les enjeux et défis. Comment choisir entre MBA et executive master ? La réponse demande une réflexion personnelle affinée sur les attentes en termes d’évolution de carrière ou de besoins de compétences. Les executive masters spécialisés ont été créés par la Conférence des grandes écoles (CGE) et offrent un diplôme bac + 4. L’accréditation facilite l’obtention de financement.

Marie Bernard

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.