Trophées h’up : 4 entrepreneurs un cran au-dessus

Son nom, Didier Roche. Entrepreneur non-voyant (le concept du restaurant pour voyants plongés dans le noir, c’est lui, entre autres idées géniales). Le voilà à nouveau sur scène le 30 octobre, au Carreau du Temple à Paris, pour inaugurer les premiers Trophées h’up remis à ses pairs entrepreneurs handicapés au nom de l’association dont il est le président, bien sûr. Rencontre avec ce serial entrepreneur aux innombrables projets.

Pourquoi ces Trophées h’up ?

Ils ont pour vocation de mettre en lumière le dynamisme des entrepreneurs français en situation de handicap. L’événement va révéler des parcours hors du commun. Le 30 octobre, ce sont quatre trophées qui seront remis, chacun identifié en fonction de la situation de vie de l’entrepreneur récompensé : est-il un créateur, un repreneur, un entrepreneur expérimenté ? Le trophée de l’Entrepreneur de l’année couronnera un parcours d’exception parmi les trois lauréats. Tous les secteurs et tous les âges seront représentés. Et finalement, ces trophées sont un moyen de donner à voir la richesse de ces personnes en situation de handicap. Au public pour lequel le handicap fait peur, il s’agit de montrer que ces femmes et ces hommes ne sont finalement rien d’autres que des chefs d’entreprises aux compétences multiples. Quelles que soient nos différences, ce sont les projets qui nous rapprochent et nous lient. Nous sommes heureux de constater l’engouement que génère cet événement. De nombreuses marques ont choisi de devenir partenaires des Trophées, de soutenir nouvelle initiative dont la mairie de Paris, l’Agefiph et la Fondation Malakoff Médéric. Nous aurons la chance d’être dans un écrin de choix pour cet événement puisque la soirée de gala se tiendra au Carreau du Temple, dans le troisième arrondissement de Paris.

L’association h’up entrepreneurs que vous avez co-créée en 2008 sera l’animatrice de la soirée. Quelle réflexion vous a conduit à la créer ?

Mon parcours d’entrepreneur non-voyant a été très difficile. J’ai créé ma première entreprise en 1994, régulièrement confronté au scepticisme de mes interlocuteurs, notamment au sein du monde bancaire et du monde assurantiel. Simple exemple : le coût d’une assurance pour un non-voyant est de 30 % supérieur à celui d’une personne sans handicap ! Les assurances auxquelles j’ai dû souscrire prévoyaient de nombreuses exclusions. Je n’étais ainsi pas couvert si j’étais renversé par un véhicule, au motif que je n’étais pas capable de voir venir une voiture ! Je me souviens alors avoir demandé à mon assureur si je n’étais pas non plus couvert contre la maladie au motif que mon handicap m’empêcherait de voir venir le virus ! C’est à ce moment-là que je me suis dit que j’étais seul, mais que je pouvais changer. En 2007, j’ai constaté qu’il existait 35 000 chefs d’entreprises en situation de handicap en France. J’ai contacté trois de mes amis, tous entrepreneurs en situation de handicap. Nous avons ensemble réfléchi à la meilleure façon d’agir. En 2008 nous avons créé h’up entrepreneurs. La philosophie de notre association n’est pas de minimiser nos handicaps, mais de montrer que nous gardons la possibilité d’être des entrepreneurs à succès, peu importe nos différences. Nelson Mandela disait « je ne perds jamais : soit je gagne, soit j’apprends ». Cette maxime est à mon sens très vraie dans le monde de l’entrepreneuriat. Il faut apprendre de ses échecs et ne jamais cesser de poursuivre ses projets, ils donnent la capacité de rêver et de se projeter dans l’avenir.

Que réalise l’association au quotidien ?

L’association se donne pour ambition de représenter et d’accompagner les entrepreneurs en situation de handicap. Parfois, un accident intervient au cours de la vie d’un dirigeant. Très souvent au sein des TPE, ces accidents de vie mènent au dépôt de bilan. En 2016, 77 000 chefs d’entreprises ont déposé une déclaration d’invalidité permanente auprès de la Sécurité sociale. 3 000 entreprises ont du reste cessé leur activité à cause de l’invalidité du dirigeant. L’association accompagne les entrepreneurs au travers d’actions spécifiques comme du coaching, de l’accompagnement à l’élaboration de buisiness plan, de stratégies de communications ou encore s’engage dans une réflexion autour des problématiques de management. Nous avons mis en place un système de mentoring par lequel ses jeunes entrepreneurs bénéficient des conseils d’entrepreneurs plus installés. Lesquels vont venir challenger leur projet et leur poser les bonnes questions. Nous mettons également à disposition de nos membres des webinars et des cycles de formation. Nous nous engageons enfin politiquement, au travers d’authentiques actions de lobbying. L’association compte actuellement 600 membres. H’up entrepreneurs a dix ans. D’où notre décision d’organiser un événement d’envergure à l’image du dynamisme des entrepreneurs membres.

Chloé Consigny

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.