L’association BGE œuvre depuis 40 ans pour les entrepreneurs

Le réseau BGE, fort de 40 années d’aide à la création d’entreprise, se contente de son sigle sibyllin. Il a lancé en 2015 le BGE Club conçu pour soutenir la croissance de ses entreprises pupilles. Au programme, des rencontres entre entrepreneurs, mais aussi l’accès à de nombreux outils numériques.

Le réseau associatif BGE évoque une fierté : celle d’avoir créé et mis à disposition les premières méthodes et boîtes à outils ouvertes à un large public pour créer son entreprise. Il se targue en outre – à raison – d’avoir stimulé et diversifié la dynamique entrepreneuriale en France. On a oublié depuis belle lurette les Boutiques de gestion des origines quand, à sa fondation, en 1979, le mouvement voulait répondre à un phénomène spécifique : il était pratiquement normal, à l’époque, que seuls les fils d’entrepreneurs le deviennent ! Les fondateurs du réseau ont voulu démocratiser la notion d’entreprendre. Les chiffres parlent aujourd’hui d’eux-mêmes : en moyenne, en quarante ans, BGE a aidé à la création de 15 500 entreprises par an ! Le réseau regroupe 43 associations locales, pour un total de 550 implantations – autant dire que quel que soit l’emplacement de votre entreprise, le réseau BGE n’est pas loin. Sa vocation première, la formation. Pour encourager la création d’entreprise, le mieux est de donner aux aspirants entrepreneurs les moyens de tenter l’aventure… Aide à l’obtention de financement, validation du projet (et de sa cohérence), définition d’un parcours d’accompagnement… Tout est passé au microscope pour aider à l’élaboration d’un bon modèle économique : étude de marché, étude juridique, rentabilité, commercialisation, etc. En plus de l’accompagnement individuel ou collectif, BGE a créé des outils, adaptés au numérique et aux nouvelles manières collaboratives de travailler, de simulation de création d’entreprise. Par exemple en commençant par la présentation du dossier auprès des banques. Il a aussi ouvert 25 couveuses d’entreprises pour tester l’idée grandeur nature. Cerise sur le gâteau, une fois l’entreprise créée, BGE reste en contact fréquent durant les trois premières années.

Rejoignez le Club !

Mais il va encore plus loin depuis janvier 2015 : BGE a lancé un nouveau dispositif, qu’il a appelé le « BGE Club », avec pour objectif cette fois d’aider les entreprises – du moins les TPE, PME et start-up – dans leur croissance. C’est de fait un réseau d’entrepreneurs, fort de déjà près de 30 000 membres (où figurent sans surprise nombre d’adhérents parmi ceux qui ont bénéficié d’un accompagnement BGE par le passé). Tout ce grand monde se réunit pour construire leur réseau ou s’apporter des services, se donner des tuyaux, trouver un soutien moral ou pratique…

Le BGE Club (ou plutôt les BGE Clubs, puisqu’ils sont répartis par territoires) apporte à ses membres de nombreux outils pour leur développement, à commencer tout simplement par l’annuaire des entrepreneurs locaux. Des tchats génèrent des rencontres virtuelles où des experts (banquiers, assureurs, juristes…) sont disponibles pour répondre à toutes les questions. Un vaste choix de modules e-learning calés sur des sujets pratiques du quotidien (recruter, gérer un impayé, éviter les arnaques…) en accès libre se proposent de former à tout moment selon les besoins – un service complété par l’accès à des formations sur le marketing, la communication, la comptabilité, la gestion ou encore le numérique, ainsi que des rendez-vous individuels de suivi avec un conseiller BGE.

La force : le nombre, les échanges

Enfin l’adhérent dispose d’outils spécialisés et ciblés pour optimiser le développement de son entreprise : suivi commercial, comptabilité, diagnostic, communication… Le tout est accessible en ligne sur un même portail grâce à l’outil Mon bureau virtuel (ouvert à tous les adhérents BGE). De quoi s’organiser, surtout de profiter des forums pour échanger avec d’autres membres, partager des expériences, des trucs et astuces… Mais comme le monde virtuel ne suffit pas, des rencontres réelles sont organisées régulièrement (le rythme varie selon les territoires), depuis le speed meeting (un speed dating entre entrepreneurs, avec le plus souvent un jeu de présentation et de détente pour aider à briser la glace) jusqu’au repas-conférence, en passant par des ateliers thématiques consacrés aux divers aspects de la vie de l’entrepreneur. Autant dire que le programme est complet – mais avec 40 ans d’activité, BGE sait de quoi il parle quand il s’agit d’entrepreneuriat. Expérience et étendue nationale du réseau sont les deux mamelles de BGE – et par extension des BGE Clubs. Réseau majeur.

Jean-Marie Benoist

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.