Carbon Saver, une start-up née en 2020, vient en aide aux professionnel·les de l’habitat pour que leurs projets soient écoresponsables.

Qui ? Carbon Saver
Quoi ? Un logiciel qui propose aux architectes des solutions pour concevoir des projets de rénovation écoresponsables

Les architectes ont eux·elles aussi un rôle à jouer pour lutter contre le réchauffement climatique. Alors Carbon Saver, une start-up née en 2020, vient en aide aux professionnel·les de l’habitat pour nourrir des projets plus orientés écoresponsables. Partenaire du ministère de la Transition écologique, Carbon Saver a reçu le label GreenTech Innovation. Le credo de la jeune pousse orléanaise ? en finir avec ces bâtiments à l’empreinte écologique monstre…

Nurra Barry, la fondatrice

« La France ambitionne 500 000 rénovations énergétiques par an et seulement 70 000 ont été réalisées en 2019 ». Voilà le constat opéré par Nurra Barry, ancienne architecte et fondatrice de Carbon Saver. On pourrait même aller plus loin : le secteur du bâtiment se trouve responsable de 45 % de consommation énergétique et de 27 % des émissions de CO2 sur le sol français. C’est en tout cas ce que relevait en 2018 une étude du ministère de la Transition écologique, partenaire de la start-up. Ou encore responsable de 70 % des déchets produits en France… bref on a compris l’ampleur du chantier !

Le « Bat’Impact » pour protéger l’environnement
Concrètement, Carbon Saver développe un logiciel Saas qui aiguille les architectes, encouragé·es à se tourner vers des projets plus écoresponsables. Pour ce faire, la start-up a mis au point le « Bat’Impact », une forme d’évaluation environnementale des éléments propres à un projet architectural. Comme un « nutri-score » du secteur du bâtiment ! Derrière, 500 expert·es du secteur – architectes et maîtres d’œuvres – ont co-construit une plate-forme qui vise justement à améliorer le logiciel. Avec l’appui aussi de chercheur·es de l’université d’Orléans, spécialisé·es dans le domaine de l’intelligence artificielle. Le logiciel Saas suggère aux architectes telle ou telle matière à privilégier, en fonction de son impact environnemental. Un gain de temps par ailleurs considérable et une promesse de maîtrise des coûts.

En parallèle, la jeune pousse use de podcasts et d’un blog pour accroître sa communauté. Sur les thèmes bien entendu de l’écoconception. Mais pour pouvoir grandir, la start-up compte beaucoup sur sa levée de fonds participative via la plate-forme d’investissement Wedogood. Nurra Barry défend sa cause : « 1 000 projets développés avec Carbon Saver, ce sont 74 millions de litres d’eau potable économisés par an », illustre-t-elle. Carbon Saver a bel et bien envie de dépoussiérer le secteur du bâtiment…

Carbon Saver

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.