En LMNP, l’emplacement est capital

En matière de statuts de loueur en meublé non professionnel ou Censi-Bouvard, K&P Finance conseille de privilégier les résidences seniors, les Ehpad et les résidences étudiantes, trois segments où la demande restera forte à moyen terme. « Ces placements peuvent rapporter 4 % nets par an, ce qui est enviable de nos jours. Nous sommes plus réservés sur les résidences de tourisme, dont on a vu la fragilité du modèle durant la crise. Une analyse poussée est à mener pour évaluer tous les risques environnants comme pour la montagne où le réchauffement climatique risque fort d’entraîner une baisse de fréquentation et de grever la rentabilité des résidences de tourismes, surtout pour les stations de basse altitude », estime Bruno Petit. Qui recommande d’opter pour le statut de LMNP plutôt que passer par le dispositif de Censi-Bouvard. La possibilité d’amortir le bien est, en général, nettement plus attractive sur la durée que la défiscalisation proposée dans le cadre du Censi-Bouvard. Certains investisseurs préfèrent opter pour le LMNP en direct. Dans ce cadre, comme pour le Pinel, il faut rester vigilant sur l’emplacement. « Aujourd’hui, j’observe un réel engouement pour les centres de villes moyennes idéalement reliées avec Paris comme Chartes par exemple », précise le conseiller.

Au Sommaire du dossier 

1. Monument historiqus et Malraux, des placements chics et chocs

2. Le Pinel, avant tout un placement financier

3. En LMNP, l’emplacement est capital

4. SCPI, pilier inébranlable

 

 

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.