Sécurité alimentaire et grand gaspillage

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Ezzedine El Mestiri, fondateur du magazine Nouveau consommateur en 2003

Sur les 10 millions de tonnes de nourriture gaspillées chaque année en France, le pain représente 13 % des pertes.

Le pain est une nécessité nourricière pour l’humanité. Le blé constitue l’aliment de base de plus de 35 % de la population mondiale. La guerre en Ukraine vient de remettre en cause la souveraineté alimentaire de plusieurs pays. Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), ce conflit menace d’aggraver dramatiquement l’insécurité alimentaire dans le monde. Car oui, l’Ukraine et la Russie sont deux poids lourds de l’exportation de céréales, et représentent un tiers des exportations et surtout, d’engrais utilisés dans les champs de la moitié du monde.

Afrique, Maghreb, Moyen-Orient, autant de régions dépendantes de l’importation de céréales. L’Égypte, la Turquie, le Bangladesh et l’Iran, les plus grands importateurs, achètent plus de 60 % de leur blé à l’Ukraine et la Russie. Le Liban, la Tunisie, le Yémen, la Libye et le Pakistan sont eux aussi dépendants de ces deux pays pour leur approvisionnement en blé. Ces pays vulnérables risquent d’affronter des pénuries et des dérèglements sont à redouter avec leurs conséquences d’émeutes et de révoltes populaires. Pour limiter l’impact du conflit ukrainien, la FAO recommande de maintenir le commerce mondial des aliments et des engrais ouverts.

Le pain fait l’objet d’un important gaspillage

Si les bouleversements géopolitiques entraînent des répercussions sensibles sur la sécurité alimentaire, certains comportements l’aggravent. Depuis des années, la FAO ne cesse de pointer des dysfonctionnements majeurs à l’origine de beaucoup de pertes alimentaires et notamment le pain, à la tête du plus grand gaspillage ! Ces gaspillages sont estimés à 1,3 milliard de tonnes, soit presque un tiers des produits destinés à la consommation humaine dans le monde. C’est aberrant sur une planète où plus de 800 millions de personnes souffrent de la faim !

En France, nous sommes 95 % à consommer du pain mais celui-ci fait l’objet d’un important gaspillage. Sur les 10 millions de tonnes de nourriture gaspillées chaque année, le pain représente 13 % des pertes. Chaque année, 150 000 tonnes sont jetées à la poubelle, soit 10 % de la production nationale. Moins soucieux de la sécurité alimentaire, les Tunisiens jettent chaque jour à la poubelle environ 900 000 pains. Comme dans de nombreux pays arabes ou africains… l’achat du pain est quotidien, même lorsque cela n’est pas nécessaire !

Changer nos comportements de consommation

Comment remédier à ce fléau du gaspillage dans un monde où les nouvelles générations ont tendance à se détourner des métiers ruraux et où le risque est grand de ne plus trouver de paysans pour nourrir les populations de la planète ?  Parmi les principales actions identifiées par la FAO figure essentiellement le passage à des régimes alimentaires plus sains et plus durables avec une proportion plus élevée de végétaux que d’animaux et surtout la réduction des gaspillages.

Professionnels et citoyens doivent s’atteler à des rôles plus responsables pour changer nos comportements de consommation en limitant le gaspillage. Souvent, les régimes alimentaires et les gaspillages sont ignorés dans l’élaboration des plans climatiques nationaux. Car sans action sur la façon dont nous produisons et consommons les aliments, nous ne pouvons pas atteindre les objectifs en matière de climat, de biodiversité et de sécurité alimentaire.

Journaliste-Chef de service rédactionnel. Formé en Sorbonne – soit la preuve vivante qu'il ne faut pas « nécessairement » passer par une école de journalisme pour exercer le métier ! Journaliste économique (entreprises, macroéconomie, management, franchise...). Friand de football et politiquement égaré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.