Demain c’est vendredi. Les anguilles veulent la quille et le temps est à la réflexion.

Demain c’est vendredi. Les anguilles veulent la quille et le temps est à la réflexion. Et je me demande, étant à Tokyo, pourquoi notre société française a décidé que la gentillesse était un signe de faiblesse, que la courtoisie représentait une valeur dépassée, que la politesse était de droite et antisociale, que le respect de l’autre n’était pas qu’une valeur positive… Oui, si ces comportements qui obligent chacun envers l’autre, qui limite les droits en respectant ceux des autres, au lieu d’être considérés comme une régression, incarnait une société humaniste, progressiste et avancée… Une société qui fonctionne est sans doute une collectivité qui arrive, malgré toutes les difficultés, à avancer ensemble… Est-ce que nous sommes devant? Derrière? Ne sommes-nous pas plus arriérés qu’on ne l’imagine mais plus conscients de nos handicaps, freinés par les difficultés de passer des paroles aux actes… Non? Et si rêver d’une société française plus humaniste dans ses pratiques quotidiennes était le symbole d’une modernité novatrice et non d’une nostalgie inutile et contestable. … Bonne semaine!

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.