Aujourd’hui c’est vendredi. Les Marlins marinent et le temps est à la réflexion.

Aujourd’hui c’est vendredi. Les Marlins marinent et le temps est à la réflexion. Et je déclare ma plus profonde abjection pour ces crétins qui prennent le pouvoir l’espace d’un weekend, frustrés qui jouent les dominants au cours de bizutages dits amicaux.

Je n’ai aucune sympathie envers les suiveurs, «petits collabos» qui profitent de week-ends d’intégration pour sévir puis se déclarent gênés face aux dérives.

Nous, nous faisons tout pour que cela se passe bien dans nos écoles, comme ailleurs. Le risque est permanent et inquiétant.  Par chance, nous n’avons pas à respecter de stupides traditions mais le danger est permanent et l’alcool autorise les abjections.

Un jour, dans une société plus mûre, on aura supprimé ces rencontres qui ne sont pas de vrais moments festifs. Nous sommes sur la bonne voie. Faut-il encore que les grandes écoles parmi les grandes comprennent à quel point elles sont arriérées quand elles couvrent les dérapages.

Rien n’est plus haïssable que ces fausses « fêtes », qui ne visent pas la convivialité mais la violence sur les faibles.

On doit les renvoyer aux poubelles de l’histoire.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.