Demain c’est vendredi. Les thons prennent le temps qui est à la réflexion.

Et je n’arrive pas à me libérer de cet agacement à la lecture des critiques en tous genres sur ParcoursSup, l’organisation de l’orientation post bac mis en place en moins d’un an.

Tout autre pays, des politiques aux journalistes, émettrait des signes de fierté légitime à construire sur une telle courte période un système aussi complexe et déterminant. La satisfaction passée on se concentrerait sur les critiques, les optimisations et les changements. En France on préfère d’abord dévaloriser, décrédibiliser, puis, un peu à la va-vite souligner que globalement cela fonctionne à 90 %.

Et chaque jour, sur tous les sujets, on oublie de se focaliser sur les réussites pour se régaler des drames et des faiblesses… C’est une excellente thérapie pour s’auto-détruire encore plus … il ne s’agit même plus de se questionner sur le verre à moitié plein ou à moitié vide. A suivre nos médias et nos politiques qui forgent un peu l’opinion et son ressenti, on n’a plus de verre et ni même d’eau en France… on devrait demander l’avis des milliers de réfugiés qui voudraient s’installer chez nous et qui pourraient mieux nous éclairer sur ce qu’est une société de l’échec.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.