Aujourd’hui c’est vendredi. Les poissons sont heureux qu’on les oublie et le temps n’est pas à la réflexion…

Aujourd’hui c’est vendredi. Les poissons sont heureux qu’on les oublie et le temps n’est pas à la réflexion… Voilà plus de deux ans je suis tombé sans le vouloir, lentement, doucement, comme si je me promenais sur un marécage, dans cette idée bizarre de partager chaque fin de semaine mes lubies et mes questionnements, mes révoltes d’un jeudi et mes enthousiasmes d’un vendredi. J’ai découvert des gens. J’ai partagé des passions. J’ai eu même le bonheur de bien m’engueuler… Alors je voulais simplement, en attendant la fin du mois août et le retour de ces petites réflexions de pas grand-chose, vous remercier… On ne se connait pas. On est séparé de deux kilomètres ou de cinq mille… mais je crois qu’on a en commun quelque chose de bien, l’idée que le doute est sain, bénéfique. Je ne parle pas d’un signe de peur ou d’hésitation mais de ce qui traduit un désir de réflexion, un peu de recul sur les choses, une saine relativité, une priorité à l’écoute de l’autre, une forme de décision forte parce que construite et non un signe d’enthousiasme puéril… Je vous souhaite de magnifiques vacances, de belles découvertes et de superbes rencontres…

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.