Demain c’est vendredi. Les mulets muent et le temps est à la réflexion.

Demain c’est vendredi. Les mulets muent et le temps est à la réflexion.

En quelques mois, des offensives individuelles puis collectives ont permis à des professionnelles de la communication de mettre sur la place publique des pratiques insupportables, des comportements minables et condamnables.

On a mis les inégalités et le sexisme sur le compte des habitudes, de la société de tout sauf des agences. On a mis beaucoup de temps et si rien n’est pleinement réglé, il existera un avant et un après. Les transformations des agences en seront la preuve.

Mais quand on nettoie l’appartement on s’occupe de tout. Alors quand sortent les récentes affaires concernant l’implication d’agences dans une défense de Monsanto fort discutable il ne faut aller pas se focaliser sur X ou Y mais sur toute une profession qui a tiré de lourds revenus en défendant des pratiques condamnables : conseils à l’industrie du tabac ou des pétroliers, appuis stratégiques à des états totalitaires en assurant leur promotion, à des gouvernements pour qui les droits de l’homme ne sont que foutaises, à des entreprises coupables d’effroyables drames humains.

Combattre les pratiques sexistes, trois fois oui … mais autant faire place nette pour une éthique globale, quotidienne, focalisée sur tous les essentiels.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.