Demain c’est vendredi. Les truites se trucident et le temps est à la réflexion.

Demain c’est vendredi. Les truites se trucident et le temps est à la réflexion. Et je me questionne sur la difficile situation des médias et surtout de ces chaînes qui créent et qui façonnent l’info en continu. Leur succès est appréciable mais que signifie réellement ce “en continu” et de quelle info s’agit-il ? Quelle analyse et quel recul pour comprendre ? Quel temps disponible pour qu’un dialogue soit digne de ce nom ? Quelle place donnée à la relativité des faits et des idées ? Quelles concessions les journalistes sont-ils amenés à faire pour transformer un objet complexe en un flot d’images simplificatrices ? Pourquoi ce non-stop quand il ne sert qu’à la dramatisation, à la course à l’audience et nous affalés devant nos écrans ? L’information actuelle semble reposer sur ces   « 4 F qui font la loi », qui envahissent les écrans et nos esprits, qui dévalorisent ce métier très noble et le sens de la raison et de la relativité. Bienvenus dans l’ère du fast, du fake, du fun et du furious. L’information spectacle est omniprésente et je ne suis pas certain que nous, publics, en soyons les bénéficiaires. Légèrement complices, certainement. Parfois coupables de complaisance, de fainéantise, aussi. Mais victimes de cette révolution, certainement.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.