Aujourd’hui c’est vendredi. Les sardines dînent et le temps est à la réflexion.

Aujourd’hui c’est vendredi. Les sardines dînent et le temps est à la réflexion.

Et je me pose cette question difficile à aborder et qui concerne la confrontation entre mondes traditionnels et univers des start-ups.

On a le sentiment que la culture moderne de ces dernières avec ses modes de vie, ses lieux de prédilection, son langage, ses détestations et ses adorations, s’est construit contre le monde traditionnel, en opposition au monde ancien, quasiment en guerre avec lui.

Le mouvement des gilets jaunes n’est-t-il pas la preuve triste mais flagrante de la difficulté que la France a depuis toujours à gérer ces changements pourtant connus et repérés. Est-ce si étonnant si l’expression disruption a plus de succès que transformation, évolution, adaptation…

Dans un cas on privilégie la casse. Les plus forts et les plus modernes gagnent et les autres meurent. Dans l’autre on pense globalité, veillant à ce que la progression rapide des uns soit accompagné d’une aide au changement pour les autres.

Oui, nous sommes un pays révolutionnaire mais rarement pour le bien de la société tant nous n’avons toujours pas compris le vivre ensemble et donc le changer ensemble.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.