Demain c’est vendredi, jour de pénitence pour la sardine et temps de réflexion.

Demain c’est vendredi, jour de pénitence pour la sardine et temps de réflexion. Et je m’interroge sur le sens de la mobilisation médiatique et politique autour de l’affaire Benalla. La France fait face à une triple contrainte aux conséquences dramatiques si elle échoue : la mobilisation afin que la cassure sociale avec les banlieues n’empire pas ; la capacité à moderniser et rendre efficace au vu des mutations sa politique d’emploi et de formation ; le questionnement environnemental qui conduira à des mesures fortes, drastiques, désagréables et à l’opposé de la culture de nos politiques. Et on passe l’été sur les violences des banlieues, L difficile questionnement face à l’immigration et ses causes, l’énorme besoin de réforme de la formation? Non, sur une minable affaire qui permet aux responsables de ne pas se mesurer à des questions existentielles qui ne peuvent se résoudre que par une certaine unité nationale ( et le seul sourire face à cette expression réaliste en dit long sur nos propres incapacités à s’unir face aux grands risques).

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.