Vite compris le 15 septembre

Temps de lecture constaté 2’

Corée du Sud : une amende de 180 millions de dollars pour Google • Google a été condamné à une amende de 176,8 millions de dollars par l’autorité en charge de la concurrence de Corée du Sud pour abus de position dominante sur le marché des applications mobiles et des systèmes d’exploitation. Leader, avec Apple, du marché des applications dans le pays, Google fait l’objet d’une enquête depuis 2016. Le géant du Web était accusé d’avoir empêché les fabricants locaux de smartphones de développer le système d’exploitation Android sur leurs appareils. Une pratique qui n’a pas permis auxdits fabricants de lancer des « produits innovants avec de nouveaux services », selon la commission coréenne en charge de la concurrence. Google prévoit de faire appel de cette décision.

Les salarié·es de l’industrie manquent à l’appel • Pas moins de 70 000 postes sont à pourvoir dans le secteur de l’industrie selon le ministère de l’Économie et des Finances. « Mais nous n’arrivons pas à recruter », a déploré lundi,Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l’Industrie. Elle souligne la difficulté à séduire les jeunes malgré l’amélioration des conditions de travail et de la rémunération dans le secteur.

Vers une pénurie de pâtes ? • Le PDG de Système U, Dominique Schelcher, s’inquiète : « [Il y a] une très forte tension sur un certain nombre de produits, comme les produits à base de blé, les pâtes, ou le café ». Au micro d’Europe 1, mardi 14 septembre, il prévient : il y aura des problèmes de disponibilité de certains produits. Une situation qui pourrait induire une hausse de prix. Et l’alimentaire n’est pas le seul rayon concerné. Les jouets en provenance d’Asie sont « un point de préoccupation », alerte le PDG en raison du manque de pièces électroniques et de transports. À l’approche des fêtes de fin d’année, il y a de quoi s’inquiéter.

Nationalisation des autoroutes : Bruno Le Maire répond à Marine Le Pen • Une proposition à « 40 milliards d’euros », selon le ministre de l’Économie. Dans une interview au journal Le Figaro, Marine Le Pen, candidate à l’élection présidentielle de 2022, proposait de nationaliser les autoroutes pour faire baisser le prix des péages et de rapporter « 1,5 milliard d’euros par an » à l’État. Une proposition qui « montre que dans les oppositions, c’est le désert des idées », a déploré Bruno Le Maire, interrogé sur LCI. Cette mesure pourrait coûter « 40 milliards d’euros » à l’État, ajoute-t-il. Avant de conclure : « Alors que si on attend dix ou quinze ans, parce que ce sont des concessions, je le rappelle à Madame Le Pen, on peut récupérer ces autoroutes pour zéro euro ».

Le carburant frôle deux euros le litre dans certaines stations-service • La baisse des prix n’est plus qu’histoire ancienne. Avec la fin du confinement, le retour de la douloureuse. Depuis mai 2020, le prix du carburant a augmenté de près de 20 %. Le journal Le Parisien rapporte que dans certaines stations-service franciliennes les prix du SP95 et SP98 peuvent aller jusqu’à 1,99 euros. Une augmentation due à la hausse du prix du pétrole. La crise sanitaire mondiale avait fortement affecté le secteur mais la reprise des activités économiques a fait bondir les cours. Bonne nouvelle cependant, les prix devraient se stabiliser d’ici à la fin de l’année.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.