Vite compris le 14 septembre

Temps de lecture constaté 2’

Influenceur·ses sur les réseaux sociaux, gare à ne pas franchir la ligne du manque de transparence ! • Chaque année, la Répression des fraudes fait face à des milliers de signalements. Comme les publicités déguisées ou mensongères, les tromperies sur les marchandises ou les fausses promotions. Si l’on se penche sur les influenceur·ses, plus d’un quart d’entre eux·elles diffusent des contenus pour lesquels il n’est pas clairement indiqué qu’ils relèvent d’un parrainage. C’est ce que révèle en tout cas l’Observatoire de l’influence responsable. Les manquements se montrent d’autant plus fréquents que les influenceur·ses possèdent peu d’abonné·es. Notamment moins de 10 000. Pour palier en partie ce souci, l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) lance le « certificat de l’influence responsable ». Soit un guide pédagogique à destination des influenceur·ses pour les informer des règles déontologiques et légales.

Le gouvernement britannique résilie les commandes du candidat vaccin de Valneva • Le laboratoire franco-autrichien utilise une technologie plus classique que l’ARN : un vaccin à virus désactivé. Lequel sert à la lutte contre la grippe chaque année. Pour rappel, en août, Valneva avait soumis sa demande d’autorisation auprès des autorités de santé britannique. Problème, lundi 13 septembre, le gouvernement britannique fait marche arrière. Le même qui avait commandé 100 millions de doses au laboratoire pour 2021-2022. « Le contrat inclut une clause qui permet au gouvernement britannique d’y mettre fin. Il prétend de plus que Valneva a manqué à ses obligations, ce que Valneva conteste vigoureusement », précise un communiqué du laboratoire. Les essais des phases I et II laissaient pressentir une efficacité du vaccin « supérieure à 80 % ». Qui doivent maintenant se confirmer en phase III. Un peu plus tôt, la Grande Bretagne a annoncé renoncer au passe sanitaire.

Classement « Masters in Management 2021 », belle percée d’Audencia • Voilà une bonne nouvelle pour l’école de commerce nantaise. Avez-vous lu la publication du nouveau classement « Masters in Management » par le Financial Times ? Vous y verriez la belle performance d’Audencia. Désormais au 44e rang mondial. Soit un saut de 11 places ! Un des critères qui expliquent la poussée de l’école française : le niveau de rémunération des diplômé·es trois ans après l’obtention de leur diplôme. Au total, onze écoles tricolores figurent dans ce top 50.

Appel à projets « Défi innovation et Impact » pour le groupement Les Mousquetaires • Il s’agit de la première version lancée par Les Mousquetaires qui se concentre sur les innovations durables. L’appel à projets récompensera les intéressé·es – via notamment des dotations. Et accompagnera les lauréats dans leurs solutions innovantes qui répondent aux défis sociétaux et environnementaux. Les répondant·es à l’appel devront proposer des solutions qui s’inscrivent dans trois thématiques : les services destinés aux clients pour une consommation plus responsable, le point de vente responsable et la transition végétale. Inscriptions possibles jusqu’au 15 octobre.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.