Vite compris le 10 septembre

Temps de lecture constaté 2’10

15 000 offres de jobs étudiants publiés par le gouvernement Le programme « 1 jeune 1 solution » se poursuit. Alors que les pénuries de main d’œuvre inquiètent certain·es chef·fes d’entreprise – notamment dans des secteurs précis comme le bâtiment ou l’hôtellerie-restauration – la ministre du Travail Élisabeth Borne a annoncé la mise en ligne de 15 000 offres de jobs étudiants dès jeudi 9 septembre. Ces offres correspondent à des emplois de moins de 15 heures par semaine. Une manière de s’adapter à l’emploi du temps des étudiant·es. Dans le détail, Élisabeth Borne a rappelé qu’entre 200 000 et 300 000 offres d’emploi ne trouvent pas preneur·ses sur le site de Pôle emploi. « Voilà plusieurs mois que j’ai demandé à Pôle emploi d’identifier les difficultés et de proposer des formations », défend la ministre. Bref, bonne nouvelle pour les plus jeunes. Bien qu’ils·elles préfèreraient sans doute ne pas avoir à travailler pendant leurs études…

Mentionner l’origine des viandes sera obligatoire dans la restauration en 2022 L’étiquetage qui informe de l’origine des viandes servies sera rendu obligatoire. Et « le plus rapidement possible en 2022 », affirme le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie. Lequel aurait obtenu l’accord de la Commission européenne. Un décret devrait être pris « d’ici à la fin de l’année ». Le ministre insiste sur les bienfaits de cette mesure : « Je suis convaincu que cette obligation d’étiquetage va faire bouger les choses. Quand le blanc de poulet sera affiché brésilien ou ukrainien, les comportements vont bouger », estime Julien Denormandie. Bien entendu, les restaurateur·rices auront plusieurs semaines voire mois pour s’adapter à la nouvelle règlementation.

Entre janvier et mai, la covid représente la première cause des arrêts de travail • Dans le détail – selon le sondage mené par Malakoff Humanis – 46 % des arrêts de travail entre janvier et mai sont liés à la covid-19. Dont 12 % de cas d’infection diagnostiqués et 34 % d’arrêts dérogatoires provoqués par l’épidémie. Hormis la covid-19, les accidents ou traumatismes arrivent derrière (21 %). Puis, les arrêts de travail s’expliquent aussi par des troubles psychologiques – comme la dépression ou le stress – et l’épuisement professionnel, 19 % pour l’ensemble. Au global, le nombre d’arrêts maladies a grimpé entre janvier et mai puisqu’il est passé de 10 à 13 %.

Optimisme sur le marché du jouet • Voilà une bonne nouvelle pour la franchise et les enseignes du jouet. Le secteur témoigne d’une croissance de 4 % depuis le début de l’année. « Le nombre de boîtes de jeux et jouets vendus a progressé de 6 % par rapport à l’année dernière mais reste inférieur à 2019 (-1 %). Les Français ont donc acheté moins de jouets par rapport à une année normale mais ont choisi des produits plus onéreux », précise une étude de NPD Group. Alors oui, les ventes sur Internet, tous circuits confondus – magasins spécialisés, hypermarchés ou distributeurs exclusifs en ligne – ont bondi de 20 % par rapport à 2020. Mais les ventes en magasins aussi (+ 10 % par rapport à l’an passé). L’achat sur place n’est donc pas dépassé. L’étude révèle que 71 % des consommateur·rices privilégient encore aujourd’hui le point de vente physique.

Ouverture des premiers prix du resto numérique de l’année • L’initiative vient du spécialiste du paiement entre entreprises Libeo. Choisi par 20 acteurs partenaires issus du secteur de la foodtech. Face à la crise sanitaire, les restaurateur·rices ont dû brutalement s’adapter à coups de click and collect ou de livraisons. L’heure est venue de récompenser cette innovation numérique. L’événement, parrainé par le chef et meilleur ouvrier de France Guillaume Gomez, aboutira à plusieurs récompenses (d’une valeur de plusieurs dizaines de milliers d’euros). Parmi elles : une campagne numérique d’un montant de 5 000 euros. Tous les restaurants peuvent y participer. Inscriptions ouvertes jusqu’au 31 octobre.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.