Vite compris le 9 septembre

Temps de lecture constaté 2’

Télétravail : les salarié·es disent oui, mais gare aux écarts Si le télétravail s’est durablement installé dans le paysage et les habitudes professionnelles des Français·es, beaucoup poussent pour un cadre plus strict et des conditions moins éprouvantes pour l’activité à distance. C’est l’enseignement principal d’une récente enquête de la CGT-cadres, dévoilée ce lundi 6 septembre. Le sondage, réalisé sous la forme d’un questionnaire en ligne rempli par près de 15 000 personnes, révèle un goût prononcé pour le télétravail. 98 % des répondant·es aimeraient ainsi poursuivre leurs tâches à distance, bien que deux tiers d’entre eux·elles, préfèrent que le télétravail se limite à deux ou trois jours par semaine. Aussi, le télétravail est bien vécu par 83 % des répondant·es. Parmi les bémols cependant, le temps et la charge de travail ont augmenté depuis le début de la crise sanitaire pour 46 % des sondé·es. Entre nombre de pauses réduit et sollicitations en dehors des heures de travail fréquentes, le contexte est propice aux écarts. D’autant que plus de 60 % des employeurs se seraient abstenus de formaliser des limites horaires ou d’heure de déconnexion.

Sanofi s’offre une biotech américaine • Le géant pharmaceutique français a annoncé avoir « conclu un accord de fusion définitif avec Kadmon », une biotech américaine qui développe un traitement pour les personnes greffées. Montant de l’opération : 1,9 milliard de dollars. Les conseils d’administration de Sanofi et Kadmon ont approuvé cette transaction à l’unanimité. En s’offrant Kadmon, Sanofi entend « poursuivre la croissance de son activité médecine générale », qui rassemble notamment les traitements contre le diabète et les maladies vasculaires. Une bonne nouvelle, puisque l’activité de médecine générale de Sanofi a pour l’heure enregistré une baisse de 7,6 %, à 14,7 milliards d’euros, en 2021.

Le fonds national d’amorçage de bpifrance porte ses fruits • À l’heure du bilan après une décennie d’actions, le fonds national d’amorçage (FNA) présente une belle réussite. Le dispositif créé en 2011 et géré par la banque publique pour le compte de l’État a déjà bénéficié à quelque 600 entreprises et jeunes pousses innovantes. Une poignée de celles-ci sont même devenues des licornes (entreprises valorisées à plus d’un milliard de dollars). En tout, ce sont ainsi 755 millions d’euros de financement qui ont été décaissés, sur un total d’1,1 milliard d’euros mobilisés par le fonds national d’amorçage. Le dispositif, destiné à financer les premiers pas des start-up françaises les plus prometteuses et à favoriser l’émergence d’une nouvelle génération d’entreprises, porte, jusqu’ici, satisfaction. « Nous avons réussi à faire émerger en France tout un écosystème du financement de l’amorçage qui n’existait pas jusqu’alors. Et permis l’éclosion de nombreuses licornes », s’est félicité Nicolas Dufourcq, le directeur général de bpifrance, lors d’une conférence de presse le 7 septembre.

La SNCF face aux débuts de la concurrence Une nouvelle ère s’ouvre pour le réseau ferroviaire français. La région Paca est la première à lancer des appels d’offres sur l’ouverture à la concurrence de plusieurs lignes TER. Et le dossier de la compagnie Transdev a été retenu. À compter de 2025, l’exploitation de la ligne régionale Marseille-Nice devrait ainsi être attribuée à Transdev. Un coup dur pour la SNCF, qui se voit ravir un axe de 160 km et une sacrée vitrine commerciale. Et une défaite après un « dialogue compétitif » de plusieurs mois avec Transdev et la région Paca. La compagnie victorieuse de l’appel d’offres est déjà présente dans 17 pays, elle est détenue par la Caisse des dépôts (66 %) et le groupe diversifié allemand Rethmann (34 %). Le contrat devrait porter sur dix ans, jusqu’en 2035 donc. Le nouvel opérateur s’est engagé à assurer 14 allers-retours par jour et devrait investir 250 millions d’euros sur la durée du contrat.

Déclic Immo recrute ! • Le réseau d’agences immobilières en franchise accélère son développement. Limité pour l’heure à neuf implantations départementales, Déclic Immo lance le recrutement de plus de 3 000 personnes (conseiller·ères et responsables de centres immobiliers franchisés) pour accélérer son développement. 86 départements métropolitains restent à pourvoir et sont autant de potentielles ouvertures d’un nouveau centre immobilier départemental. Parmi les profils recherchés, l’enseigne est ouverte aux candidat·es issu·es ou non du secteur de l’immobilier, qui seront chargé·es de recruter, former et manager une équipe de plusieurs dizaines de conseiller·ères immobilier·ères.

3 salariés français sur 5 ont dû changer leur mode de vie à cause de la pandémie • Le cabinet ADP des solutions de gestion RH et paie vient de publier son étude People at Work 2021 : l’étude Workforce View, réalisée auprès de plus de 32 000 salariés dans 17 pays. Principaux enseignements : 52 % des salariés français ont dû arbitrer des compromis entre leur travail, leur vie personnelle et leur santé, 40 % des travailleurs de moins de 24 ans ont dû réaliser des compromis entre leur travail et leur santé, 60 % de la population active française ont changé ou prévoient de changer leur mode de vie, 69 % des Francilien·nes envisagent de revoir leurs habitudes de vie, 29 % des actif·ves regardent davantage les possibilités de travail en tant qu’indépendant depuis l’émergence de la pandémie, 52 % des salarié·es du secteur de l’informatique et des télécommunications déclarent s’intéresser davantage à ce statut de travail. L’étude.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.