Vite compris le 1er septembre

Temps de lecture constaté 2’

La croissance du second trimestre revue à la hausse • Nouvelle bonne nouvelle pour le gouvernement, à l’heure de la rentrée 2021 : la France a enregistré au second trimestre (avril-mai-juin) une croissance plus forte qu’annoncé en juillet. Et pour cause, la hausse du PIB a finalement atteint 1,1 %, et non pas 0,9 %, selon les dernières estimations de l’Insee. Si la croissance du deuxième trimestre est validée à la hausse, les perspectives de croissance pour l’ensemble de l’année 2021 n’évoluent pas, et restent à 4,8 %. Rappelons que l’objectif du gouvernement est fixé à 6 %, après une chute de 8 % en 2020. L’embellie observée est encourageante, bien que le PIB reste inférieur de 3,2 % à son niveau du quatrième trimestre 2019, et l’investissement des entreprises s’accélère lui aussi (2,4 %) et repasse pour la première fois au-delà de son niveau d’avant crise.

La taxe GAFA a rapporté ses premiers fruits en 2020 En attendant l’instauration concrète et effective de l’impôt international sur les multinationales et leurs profits dans les diverses parties du monde, la taxe sur les services numériques, ou taxe GAFA, est active. Et un second bilan annuel chiffré a été annoncé par Bercy. En 2020, la taxe a rapporté quelque 375 millions d’euros de recettes à la France. Un chiffre publié mardi 31 août dans le cadre de la publication du rapport annuel de la Direction générale des Finances publiques. Pour rappel, la taxe GAFA consiste en un prélèvement de 3 % sur le chiffre d’affaires des géants du numérique dont les revenus excèdent 750 millions d’euros et dont au moins 25 millions d’euros sont attachés à une activité dans l’hexagone. En 2019, cette taxe d’un nouveau genre avait ramené 277 millions d’euros à l’État.

Le palier des 70 % d’adultes complètement vacciné·es a été atteint dans l’Union européenne Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, l’exécutif de l’UE, s’en est félicitée : le cap symbolique et visé des 70 % de vaccination totale avant la fin de l’été a été franchi. Grande victoire pour Bruxelles donc, qui était fortement critiqué ces derniers mois pour les couacs des débuts de la campagne de vaccination et les manques de doses. Depuis, l’Union a fait plus que rattraper son retard et est même le premier producteur et le premier exportateur de vaccins anti-covid dans le monde. « Nous devons aller plus loin ! Davantage d’Européen·es doivent se faire vacciner », a insisté la présidente de la Commission. Parmi les pays de l’UE à afficher les taux de vaccination complète les plus importants parmi les adultes, on retrouve Malte (90,3 %), l’Irlande (85,5 %) et le Portugal (82,4 %), selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies. La France complète la quatuor des pays dont au moins 90 % des adultes ont reçu une première dose.

Vers un retour aux augmentations de salaires en 2022 Crise de la covid et conséquences économiques obligent, les salaires des Français·es n’ont que peu évolué en 2020, et ne devraient encore que peu augmenter en 2021 (0,6 %), selon l’enquête annuelle sur les salaires du cabinet de conseil Deloitte. « L’effet de la covid se fait pleinement ressentir sur cette année 2021, avec des gels salariaux plus importants qu’en 2020 », note le cabinet : 45 % des salarié·es ont vu leur salaire ne pas évoluer, pendant que pour 30 % il a reculé de – 2 %. Toutefois, une progression et un potentiel « retour à la normale » sont attendus pour l’an prochain, avec la perspective d’une hausse des rémunérations  de 1,8 %. À titre de comparaison, en 2019, les augmentations ont en moyenne été de 2,4 % pour les non-cadres et de 2,8 % pour les cadres.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.