Le verbatim… de copies du bac philo

Temps de lecture 3’15, sans le décryptage laborieux des copies

Un professeur de philosophie, René Chiche, se révolte contre une « gabegie ».

L’école de la République, celle de Ferry, de Jean Zay et des hussards noirs d’après 1870, une école pragmatique, soucieuse d’égalité et de rigueur, de laïcité et de travail, a vécu. Avant même que la covid ne vienne perturber des cours que, malgré tout, les enseignant·es ont maintenus contre virus et marées épidémiques, l’école française n’en finit pas de reculer – les scores PISA en sont le constat.

Le baccalauréat 2021 sonne une forme d’hallali : tomber plus bas serait difficile à obtenir, quoique… Cette année-là, « le ministre de l’Éducation nationale a décidé de donner le diplôme à tous ceux qui le demanderaient », formule le site L’idée du jour.

Le même site qui publie les tweets d’un prof de philo désespéré, enseignant depuis trente ans et correcteur du bac depuis la même durée, René Chiche. OM

On a rarement vu la publication d’extraits de copies de ce bac prétexte. Sans doute les médias ont-ils un peu honte de ce qu’elles révèlent.
« Pour se faire une idée du niveau de (certains) des 715 000 candidats de 2021, il suffit de se pencher sur la seule épreuve écrite du bac : celle de philosophie, lit-on sur le site. Pas besoin de faire un gros effort de réflexion, de composition et d’écriture : le ministre Jean-Michel Blanquer avait annoncé à l’avance aux futur·es bachelier·ères que la note retenue serait la meilleure obtenue entre l’épreuve finale et celle du contrôle continu. Tous ceux et toutes celles qui ont eu une bonne note au cours du contrôle continu pouvaient donc se payer le luxe de saboter l’épreuve de philo. »

Ils et elles ne s’en sont pas privé·es.

Voici, en guise de verbatim, un aperçu de deux copies.

Transcription :

« Bienevidement, je donneraie le pour ainsi que le contre, afin de demontrais que d’une part oui mais de l’autre non. Tout d’abord, qu’est-ce que ‘’les lois’’. Il s’agit de règles strictes en trotre obligatoire tout à la fois differentes. Soumis par l’état au sain du peuple »

Le grand bazar du Grand oral

Une autre épreuve a marqué ce bac 2021 : le Grand oral. Cette épreuve obligatoire fait partie des 5 épreuves finales du bac (60 % de la note finale). Elle est notée sur 20 points et est valorisée par un coefficient 10 (en voie générale) ou 14 (en voie technologique).
Comment les choses se sont-elles passées ? Pas très bien, si l’on en croit le SNES/FSU. Jurys incomplets, dysfonctionnements à tous les étages, ratés dans l’organisation… Bref, un grand bordel !
Loin de nous l’idée de vouloir nous moquer, comme le redoute René Chiche. Car les bacheliers d’aujourd’hui sont les avocats, les médecins, les ingénieurs, les journalistes de demain. Et il y a là de quoi s’interroger.

 

 

Copie du Bac 2021 (Twitter). Transcription : « Bonjour, j’ai estimé que ma note en contrôle continue philosophie est sufisante, donc je ne vais pas vous faire perdre plus de temps, déjà que vous ête déborder avec parcoursup, les oraux, les copies a corrigés. Je souhaite simplement vous remerciez pour c’est 3 année de lycée, face au covid, vous avez du vous adapte(r)z, vous avez assurez des cours malgré tout les difficulter. Merci à vous, correcteur de ma copie et a tout le profeseurs de France. »

Au-delà de la « courtoisie » du·de la candidat·e, les « profeseurs de France » en question doivent se sentir mal…

« Honte à ceux qui laissent faire », ajoute le site :

Ainsi, de nombreux élèves sont sortis une heure seulement après le début de l’épreuve (temps minimum obligatoire). D’autres ont écrit quelques insanités sur leur copie, étant assurés malgré tout, d’avoir leur diplôme.
Mais beaucoup ont fait étalage de leur médiocrité crasse. La langue de Molière a été torturée, martyrisée, outragée, défigurée à un point tel qu’on ne la comprend plus.
Or, l’écriture ne se limite pas à la transcription de la parole, c’est « un tremplin pour la pensée ».

 Les tweets de René Chiche et son commentaire :

J’enseigne depuis une trentaine d’années.
Je suis correcteur au baccalauréat depuis une trentaine d’années également.
Jamais je n’ai vu une telle gabegie.
Le ministre responsable d’un tel désordre devrait rendre des comptes. Ce #Bac2021 est en vérité un énorme scandale.

— René Chiche (@rene_chiche) June 21, 2021

La correction des copies de l’épreuve de philosophie du #Bac2021 commence dans une immense gabegie. Sujets confondus, copies mal scannées, correcteurs perdus.
Dites-moi plutôt quelle note vous voulez : je vous la mets, on n’en parle plus et on passe aux choses sérieuses !

— René Chiche (@rene_chiche) June 18, 2021

 « France, que fais-tu de tes enfants ? Honte à ceux qui laissent faire, à ceux qui regardent ailleurs, à ceux qui se moquent. Il s’agit de réfléchir et de se relever. »

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.