Focus entreprise > Eliosor, la solution pour se financer sans emprunt

La start-up propose de revendre une partie de son bien immobilier pour financer ses projets.

Le financement des projets personnels et professionnels peut se révéler un challenge épineux. La jeune pousse Eliosor, fondée par Bruno Lussato, offre une solution simple : revendre un pourcentage de son appartement ou de sa maison en échange d’une rentrée d’argent. Nouveau et astucieux.

Bruno Lussato, fondateur d’Eliosor

Pourquoi ne pas transformer une partie de son bien immobilier en rentrée d’argent pour financer ses projets ? La devise résume à elle seule le concept d’Eliosor. Une idée simple pour un concept innovant : financer ses projets sans emprunt grâce à son patrimoine immobilier. Autrement dit, transformer son statut de propriétaire en atout et source d’investissement supplémentaire. En premier lieu parce que le patrimoine immobilier est un investissement sûr et plébiscité par les Français·es : 61 % de leur patrimoine sont de nature immobilière. Seul hic : ce patrimoine, qu’Eliosor qualifie de « théorique », est difficilement exploitable en tant que telle. C’est là qu’intervient la start-up. Le·la propriétaire va vendre de 5 à 30 % de son bien immobilier, contre monnaie sonnante et trébuchante directement sur son compte bancaire.

Co-investissement
Avec son offre « Eliosor cash out », la jeune entreprise ouvre la porte au financement de tout type de projets. Le principal avantage : ce n’est pas un emprunt, mais bien un investissement réalisé par Eliosor, qui devient ainsi co-investisseur du bien immobilier. « Eliosor est né du refus des banques de me prêter en tant qu’entrepreneur, en négligeant que je fusse propriétaire d’un bien immobilier dont l’emprunt était déjà en partie remboursé. J’ai compris que je voulais aller disrupter l’emprunt bancaire grâce au co-investissement immobilier à ce moment-là », résume Bruno Lussato, fondateur de la start-up.
Aucun loyer ou mensualité n’est réclamée et le·la propriétaire peut continuer à vivre normalement dans son logement. En contrepartie de l’investissement (jusqu’à 20 % de la valeur du bien, ou 150 000 euros), si Eliosor achète 10 % de la valeur du bien, l’entreprise détiendra alors 15,5 % de la valeur totale. Ensuite, le propriétaire profitera des fonds débloqués. Et, sous dix ans, le bien immobilier devra être revendu ou la part d’Eliosor rachetée.

Pour les non-propriétaires, pas d’inquiétude, une solution est proposée pour accéder à la propriété immobilière. Avec l’offre « Eliosor apport », l’entreprise apporte du capital, et achète une partie du bien immobilier visé. Ainsi, les futur·es propriétaires s’endettent moins au moment de l’achat. De quoi solvabiliser de nombreuses et nombreux candidat·es à la propriété immobilière.

www.eliosor.com

 

 

 

 

 

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.