Vite compris le 8 juin

Temps de lecture constaté 2’30

Le Royaume-Uni a conclu un accord avec la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein • De nouveaux alliés commerciaux pour le Royaume-Uni. Quelques mois après le Brexit, Londres a signé un accord de libre-échange vendredi 4 juin avec la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein. De quoi diminuer les taux sur certains produits. Pour Liz Truss, ministre du Commerce international, cet accord entraînera « un essor majeur du commerce » britannique avec ces trois partenaires commerciaux. Par exemple, le Royaume-Uni pourrait exporter son traditionnel « cheddar » sans droits de douane…

Les terrasses éphémères parisiennes vont durer • Après les terrasses éphémères, place aux « terrasses estivales » ! Lundi 7 juin, la mairie de Paris présente sa réforme du RET (règlement des étalages et des terrasses). Un moment qui annonce la pérennisation des terrasses éphémères. Lesquelles pourront s’installer chaque année du 15 mars au 15 octobre. Gratuites pour cet été, ces terrasses seront ensuite payantes à partir du 30 septembre. « Le restaurateur aura plusieurs options. Il pourra peut-être y avoir une terrasse qui sera sur les places de stationnement, mais aussi ce qu’on peut appeler une contre-terrasse, entre deux arbres. Il va pouvoir aussi placer des tables [devant les commerces] à côté de lui. Si, par exemple, un coiffeur qui ferme à 19 heures est d’accord, il pourra disposer quelques tables devant », détaille Franck Delvaux, le président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie Paris-Île-de-France (UMIH). Enfin, les « terrasses estivales » devront fermer à 22 heures pour alléger les nuisances sonores subies par les riverains.

Au G7, accord sur un taux mondial d’impôt sur les sociétés • « Nous sommes parvenus à un accord sur la taxation internationale du XXIe siècle ». Le ministre français de l’Économie et des Finances, Bruno le Maire, s’est réjoui de l’entente sur un taux mondial d’impôt sur les sociétés, fixé à 15 %. Même son de cloche du côté d’Emmanuel Macron : « C’était une question de justice et d’équité […] De quoi représenter au moins 50 milliards d’euros de recettes en plus, tous les ans, pour l’Union européenne », a-t-il rappelé. Un compromis qui reste toutefois insuffisant pour certaines organisations comme Oxfam. Le taux de 15 % serait « trop bas ». L’association Attac plaidait par exemple pour un taux mondial d’impôt sur les sociétés de 21 % ! En juillet, les membres du G20 cette fois-ci poursuivront les discussions sur le sujet.

Après la vague de gel, nouvelle aide d’urgence pour les agriculteur·rices • Une nouvelle aide, « sous forme d’avance remboursable », est active depuis dimanche 6 juin. Elle concerne les professionnel·les qui veulent un remboursement au nom du régime des calamités agricoles. Mais qui ont quand même besoin d’un soutien entre-temps. Pour obtenir cette nouvelle aide, les agriculteur·rices doivent présenter un chiffre d’affaires dont la production de fruits à noyaux et de raisin de table représente au moins 50 % parmi l’un des trois derniers exercices. En outre, le gel doit avoir causé des pertes équivalentes à au moins 70 % de la production. Le montant de l’avance représente « 20 % de la valeur de la perte de production ». Et plafonne à 20 000 euros.

Le rapport Digital 2021 : qui suivons-nous sur les réseaux sociaux ? • Publié par Hootsuite et We Are Social, il explore « les types de comptes que les internautes suivent sur les réseaux sociaux ». Ce sont les proches (amis et famille) qui se pistent entre eux avant tout. Mais seulement à hauteur de 46,5 %. Le divertissement arrive tout de suite après (un quart des interrogé·es) : sont suivis sur les réseaux les acteur.rices, les émissions de télévision, les comptes parodiques et les musicien·es.
Puis : 23 % des interrogé·es suivent des marques déjà achetées. Et 21,6 % des marques que l’on voudrait acheter. Une motivation plus forte que celle des influenceurs et autres experts (21,3 %) que « suivent » 18,2 % des internautes âgés de 16 à 64 ans. Parmi lesquels davantage les femmes que les hommes, alors que c’est l’inverse chez les baby-boomers. Les jeunes suivent plus les influenceurs que leurs parents. Les femmes de 16 à 24 ans sont trois fois plus susceptibles de suivre les influenceurs que les femmes de 55 à 64 ans.
Au moins un vlog (vidéo blog) a été visionné au cours du mois par plus de la moitié (51,7 %) des internautes âgés de 16 à 64 ans. Même si le chiffre varie d’un pays à l’autre. Un internaute sur 7 se tourne régulièrement vers les vlogs pour chercher des produits et services.

La bonne idée • Une alliance entre Tik Tok et Pôle emploi, vraiment ? Tout à fait ! En vue d’aider les jeunes touchés par la crise à mieux s’insérer sur le marché du travail. Grâce à une initiative baptisée « MissionEmploi », TikTok fournira à ses utilisateur·rices les ressources nécessaires utiles à la recherche d’un emploi. Comme l’optimisation des CV. Ou des outils sur l’aide à l’embauche des moins de 26 ans. L’opération s’étend du 4 au 11 juin. Pour rappel, la moyenne d’âge de l’audience de Tik Tok se situe autour de 23 ans.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.